Serendipité. Le mot lui-même est très joli, et ce qu’il signifie est tout aussi beau. La sérendipité, c’est une découverte inattendue, faite par accident, ou par sagacité accidentelle. La tarte tatin, par exemple, est une recette née, selon la légende, de l’étourderie des sœurs Tatin, qui avaient mis les pommes avant la pâte, par accident. Mais le véritable règne de la sérendipité, son triomphe, a lieu sur Internet. Sur la toile, on cherche quelque chose puis on oublie ce qu’on cherchait, on se ballade de liens en liens et on finit parfois par tomber sur des pépites.

Je suis tombée hier, par exemple, en passant par je ne sais quel chemin sur Internet, sur un blog tenu par une artiste américaine. Elle s’appelle Mica Angela Hendricks.

Un jour, Mica avait commencé à dessiner un visage de femme et a ensuite laissé trainer son carnet à la maison. Sa fille de quatre ans est tombée dessus, et a voulu terminer le dessin entamé par sa maman ! Elle dessine un corps et voilà que le joli visage aux cheveux ondulé s’est transformé en femme dinosaure.

Mica Angela Hendricks raconte que d’habitude, elle n’aime pas prêter ses carnets mais là, elle a trouvé le résultat sublime. "C’était beau, c’était insouciant, une combinaison parfaite de mon style et du sien", explique l’artiste.

Alors c’est devenu une habitude. La mère commence un dessin, avec son trait professionnel et minutieux : elle dessine des visages aux expressions soignés, les rides, les moustaches, le regard… Et ensuite, sa fille dessine le corps, le plus souvent en forme de patate, avec une ligne droite en guise de bras et cinq petits bâtons pour représenter la main. Elle ajoute un arbre qui tient difficilement debout, elle greffe une queue de castor sur un personnage, elle dessine des fleurs un peu partout. La mère reprend ensuite la main pour les couleurs et le résultat est vraiment magique :

Lien vers les dessins de Mica et de sa fille

Ce sont des cadavres exquis, rien de moins. Je trouve ces dessins encore plus beaux que le mot "sérendipité", c'est pour dire !

Dorothée Barba

Mots-clés :
Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.