Chaque oeuvre dépend de la précédente et annonce la suivante

Carambolage
Carambolage © Radio France / Anne Audigier

C'est à une déambulation parmi les oeuvres de Boucher, Giacometti, Rembrandt, Dürer, Man Ray ou encore Annette Messager que vous invite le Grand Palais pour sa nouvelle exposition.Jean-Hubert Martin, le commissaire de l'exposition a décidé de s'affranchir du principe thématique et aborde toutes sortes de sujets qui s'enchainent selon une logique associative. "Les enchainements sont quelques fois très simples, parfois plus complexes, mais jamais savants" explique-t-il.

Jacqueline Pétroz a donc déambulé...

Cette exposition n'est pas juste une fantaisie du commissaire mais repose sur un certain nombres d'idées énoncées notamment par Aby Warburg depuis le début du XXème siècle mais qui ont été marginalisées par l'histoire de l'art.

Carambolage_galerie
Carambolage_galerie © Radio France/Anne Audigier

Son idée : Travailler à partir de l'icônologie, c'est à dire à partir des oeuvres et des images elles-mêmes et d'essayer de les mettre en rapport en traversant les cultures et les périodes. L'exposition s'ouvre d'ailleurs sur une planche de Warburg.

Depuis deux décennies de nombreux musées, ainsi que des artistes, s'intérressent au travail de Warburg.

Carambolez
Carambolez ©

►►► POUR ALLER + LOIN | Carambolages, sur appli mobile

Carambolez , un jeu participatif, qui vous permet de créer vos propres suites logiques d'images et de les partager sur les réseaux sociaux#ExpoCarambolages

Domino-carambolages Une activité, plutôt destinée au jeune public, adaptée à la logique de l'exposition

Carambolez
Carambolez © Créative Commons
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.