Complètement chamboulée l'an dernier, au cœur d'une crise sans précédent pour le cinéma cette année à cause de la Covid-19, la cérémonie des César 2021 se tiendra le 12 mars. Si l'institution est désormais paritaire, l'égalité femmes-hommes n'est pas visible dans les nominations dévoilées mercredi.

La cérémonie 2021 des César aura lieu le 12 mars prochain.
La cérémonie 2021 des César aura lieu le 12 mars prochain. © AFP / Patrick Kovarik

C'est une période (très) particulière pour les César et pour le cinéma. En ce début 2021, les salles obscures sont toujours fermées en raison de la crise sanitaire, beaucoup de films n'ont pas pu sortir sur les écrans. S'il n’était "pas question d’ignorer les films sortis en salle cette année", l'organisation s'est "adaptée", "réinventée" pour "célébrer, plus que jamais, le septième art et ses artisans", soulignent mercredi Véronique Cayla (Arte, CNC) et le réalisateur Éric Toledano, binôme désormais à la tête d'une Académie des Arts et techniques renouvelée et plus paritaire que jamais.  

Ainsi, les nominations en vue de la cérémonie 2021 mettent en avant les derniers films des réalisateurs Emmanuel Mouret ("Les choses qu'on dit, les choses qu'on fait", 13 nominations), François Ozon ("Été 85", 12 nominations) et Albert Dupontel ("Adieu les cons", 12 nominations également). 

La comédie "Antoinette dans les Cévennes" de Caroline Vignal et le documentaire "Adolescentes" de Sébastien Lifshitz, qui a remporté fin janvier le prix Louis-Delluc, sont aussi en lice. Les catégories meilleur actrice et meilleur acteur sont aussi scrutées avec Camélia Jordana et Niels Schneider pour le film d'Emmanuel Mouret, Virginie Efira et AlbertDupontel pour "Adieu les Cons", Laure Calamy pour "Antoinette" ou Lambert Wilson pour "De Gaulle".

Toujours peu de femmes nommées

Si l'association des César s'est donc profondément remise en question, en écartant les cinéastes membres de droit comme Roman Polanski et en élisant, pour la première fois, son assemblée générale de façon "démocratique" et "paritaire" (il y a 164 membres élus), les nominations de cette année 2021 montrent toujours une forte inégalité de représentation entre les femmes et les hommes dans le milieu du cinéma.

Sur le nombre total de personnes nommées cette année (125), toutes catégories confondues, 33 % sont des femmes contre 66 % d'hommes. La part de femmes, rapportée au nombre de personnes nommées, progresse toutefois légèrement par rapport à l'année dernière.

Pour les César 2021, 351 films (125 films éligibles au César du Meilleur film, 190 films éligibles au César du Meilleur film étranger et 36 courts-métrages) et 1.760 personnes ont été proposées au suffrage des 4.292 membres de l’Académie. 

Dans le détail, les femmes ne sont pas du tout représentées dans les catégories Meilleur décors, Meilleure photographie, Meilleure musique originale ou encore Meilleur film étranger. L'an dernier non plus, aucun film réalisé par une femme n'était nommé dans cette dernière catégorie. Il n'y a, à chaque fois, qu'une seule femme nommée pour les catégories reines du Meilleur film, Meilleur documentaire, Meilleure réalisation ou Meilleure adaptation. C'est dans la catégorie Meilleurs costumes qu'elles sont le plus représentées (5 femmes, 1 homme).

Ces écarts ne sont que très peu surprenants alors que, d'après l'index fourni par l'Académie des César, les films concourant cette année, avant la sélection finale, pour les catégories Meilleur film et Meilleur film étranger, étaient réalisés à 75 % par des hommes.

Cérémonie présentée par Marina Foïs

Les membres de l'Académie des César ont désormais jusqu'au 12 mars pour désigner les lauréats des prix les plus prestigieux du cinéma. Le vote pour le second tour s'effectue exclusivement en ligne, à partir le 15 février. Il sera clôturé à 16 heures, quelques heures avant le début de la cérémonie le soir même. Elle se tiendra à l'Olympia, diffusée en direct sur Canal+, sous la présidence de Roschdy Zem, avec Marina Foïs en maîtresse de cérémonie, épaulée par Laurent Lafitte et Blanche Gardin à l'écriture des sketchs qui rythmeront la soirée.

Marina Foïs n'avait pas assisté à la cérémonie 2020, qui avait été marquée par le départ d'Adèle Haenel et Céline Sciamma après l'attribution du César du Meilleur réalisateur à Roman Polanski, accusé de violences sexuelles par plusieurs femmes. Quelques semaines avant la cérémonie, la comédienne avait fait partie des signataires d'une tribune dénonçant l'opacité de l'Académie des César et réclamant une nouvelle gouvernance. Elle est également membre du collectif 50/50 qui œuvre pour l’égalité des femmes et des hommes et la diversité dans le cinéma.

Les principales nominations