Le roman best-seller de Leïla Slimani, "Chanson douce", Prix Goncourt 2016, est adapté au théâtre par une jeune metteuse en scène, Pauline Bayle, sur la scène du Studio-Théâtre de la Comédie-Française à Paris.

Chanson douce dans la mise en scène de Pauline Bayle à la Comédie-Française
Chanson douce dans la mise en scène de Pauline Bayle à la Comédie-Française © Brigitte Enguérand

La glorieuse institution du théâtre français fait le choix, cette saison, de porter sur scène des textes qui ne font pas partie du répertoire théâtral. Après une adaptation magnifique du scénario d'Ingmar Bergman, Fanny et Alexandre par Julie Deliquet, c'est une autre oeuvre qui n'était pas destinée au théâtre qui est jouée à la Comédie-Française. Pauline Bayle, primée au Festival Impatience en 2016, fait partie de la génération montante des metteuses en scène françaises. En lisant le roman de Leïla Slimani, racontant l’assassinat de deux enfants par leur nounou, elle a eu - comme beaucoup de lectrices - un choc.

J'ai trouvé qu'elle avait quelque chose de très organique et de très sensible dans l'écriture et qu'il y avait ainsi une matière à incarner les personnages au théâtre, explique Pauline Bayle.

"Le processus qu'elle décrit est la rencontre entre deux corps étrangers, celui de la famille qui possède sa propre harmonie, ses propres règles internes et celui de la nourrice qui est une étrangère. La rencontre devient explosive, elle avait place sur un plateau de théâtre."

Après avoir travaillé pendant deux ans sur deux textes classiques L’Iliade et L’Odyssée d’Homère, Pauline Bayle souhaitait se plonger dans une autre échelle et réfléchir à la manière de créer un théâtre de l’infiniment petit, mais avec des personnages toujours autant épiques, comme peut l'être celui de Louise, la nounou. : "Le personnage de Louise est fascinant parce qu'elle porte en elle une part d'absolu qui nous échappe. On ne peut pas comprendre son geste, je ne peux pas comprendre l'infanticide et je n'ai pas cherché à élucider cet acte. Je me suis attachée à donner à voir les parts d'ombre de cette femme. "

Pauline Bayle, comme Leïla Slimani, alterne les points de vue dans la construction de sa mise en scène. Sébastien Pouderoux et Anna Cervinka interprètent à la fois les enfants et les parents. Et Florence Viala incarne Louise, la nounou, fragile criminelle, déclassée. Ils forment un formidable trio d'acteurs.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.