Il est l'auteur de "Building stories", "The Acme Novelty", "Jimmy Corrigan"… Le dessinateur américain qui figurait parmi les finalistes en lice pour le Grand Prix d’Angoulême 2018 avec Emmanuel Guibert et Richard Corben est exposé pendant plus d’un mois à Paris.

Détail de Pouchette inside de Chris Ware
Détail de Pouchette inside de Chris Ware © Galerie Martel
Chris Ware à la Galerie Martel à Paris
Chris Ware à la Galerie Martel à Paris © Radio France / France Inter

Ce dessinateur américain hors-norme de 50 ans est l’auteur de Building stories, The Acme Novelty, Jimmy  Corrigan ou Putty Gray est l’un des créateurs qui a poussé le plus loin les potentialités formelles de la BD. 

C’est un artiste qui travaille avec une minutie presque maniaque, auréolé d’impressionnantes distinctions (dont les Prix Eisner et Harvey reçus à plusieurs reprises) qui est présenté à la Galerie Martel. Récemment, Chris Ware a obtenu le Grand prix de la critique ACBD en 2003 pour Jimmy Corrigan, et le Prix spécial du jury d’Angoulême pour Building Stories en 2015.

Chris Ware est né en 1967 à Omaha, Nebraska. On sait peu de choses de lui, sinon que l’enfance de ce fils unique ne fut pas des plus heureuses. De sa vocation de dessinateur de BD, il dit qu’après ses études d’art plastiques, il a choisi le livre pour « ses potentialités énormes, et aussi parce qu’il est bon marché… » 

Grand timide, le ton de ses livres est pourtant très ironique

Détail de Pedantry et Pedagogy de Chris Ware
Détail de Pedantry et Pedagogy de Chris Ware / Galerie Martel

Chris Ware a été découvert dans les pages du magazine Raw (la revue d’Art Spiegelman et Françoise Mouly). Cet illustrateur occasionnel pour le New Yorker travaille « à l’ancienne » avec son crayon, sa règle et son compas. Il dit s’inspirer des comics des années 1950 et du ragtime. On le décrit comme très timide, presqu’autiste, mais dans ses livres, le ton est souvent ironique et sentimental.

Chris Ware à Paris en mars 2018
Chris Ware à Paris en mars 2018 © Radio France / France Inter

Chris Ware est célèbre pour sa série Bibliothèque ACME Novelty qui narre les aventures de divers personnages récurrents. Une satire corrosive et iconoclaste de la société de consommation et du genre humain.

En 2014, son chef d’œuvre "Building stories" a reçu un accueil unanime de la critique.

Présenté dans une boîte en carton, il regroupe 14 bandes dessinées de format varié, chacune racontant une partie de l’histoire : la chronique d’un immeuble avec les récits entremêlés de ses habitants dans lesquels l'auteur reconnait avoir distillé des éléments autobiographiques. 

Le dessin y est très détaillé, les perspectives incroyables, les textes précis… Ce travail iconoclaste, qui tient de Marcel Duchamp et de Georges Perec, offre une expérience de lecture très originale.

Chris Ware : "pour être un dessinateur de BD vous avez surtout besoin de votre cerveau"

Chris Ware : "Tout ce dont vous avez besoin pour devenir auteur de bande dessinée est un morceau de papier, un crayon et un cerveau. Et le cerveau est la partie plus difficile. Vous devez être capable d’écrire des choses depuis le dessin jusqu'à l’écriture, pour créer une musique sensible sur la page qui tient à la poésie à la typographie… Pour acquérir ces compétences, c’est une formation intensive sur le long terme. 

Mais dans le même temps, ça ne nécessite pas de technologie autre que vos yeux et votre esprit. Et c'est la même chose pour le lecteur. C’est le médium  qui offre les meilleures possibilités pour recréer les couches de conscience. J’espère arriver à mettre une fraction de ça sur une page de BD."

54 sec

Chris Ware sur les auteurs de BD

Par France Inter

Chris Ware  : "Je ne suis pas le seul dessinateur à étendre son approche du médium BD. C’est un média très flexible, qui autorise plus de choses que je ne le pensais à mes débuts. C’est une grand surprise de constater sa souplesse…"

1 min

Chris Ware sur les limites du 9e art

Par France Inter

Aller plus loin

Ses principales œuvres :

EXPO | L'oeuvre de Chris Ware est exposé à la galerie Martel à Paris du 29 mars au 10 mai 2018

LIRE AUSSI | Bande Dessinée : Plantu, Hugo Pratt, Chris Ware, Tom Gauld… : les expositions et festivals du printemps à ne pas manquer 

"why I . comics" Illustration du travail de Chris Ware
"why I . comics" Illustration du travail de Chris Ware / Galerie Martel
Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.