Déportée avec son père à Auschwitz-Birkenau en 1944, elle est rentrée seule à Paris l'année suivante. Elle a fait de cette blessure jamais cicatrisée le moteur de sa vie. Son moyen d'expression a d'abord été le cinéma, puis l'écriture.

Marceline Loridan-Ivens
Marceline Loridan-Ivens © Maxppp / Thomas Padilla

Le Grand Entretien | Avril 2012

A l'âge de 78 ans, Marceline Loridan-Ivens s'aperçut que les chiffres de cet âge 7 et 8 additionnés, donnaient 15. 15, comme 15 ans. L'âge auquel elle fut arrêtée puis déportée à Auschwitz-Birkenau. Elle le raconte dans un livre, Ma vie Balagan, paru en 2006 et qui d'une certaine manière fait écho aux films qu'elle réalisa en 2003, La petite prairie aux bouleaux, récit d'un voyage intime qui confine à l'universel.

Pendant une semaine, au micro de François Busnel, Marceline a raconté : sa vie avec ses parents juifs venus de Pologne. Son frère et sa soeur, entrés très tôt dans la Résistance. Son arrestation, en février 1944 avec son père. Puis la déportation à Birkenau.

Elle revient sur le quotidien dans ce camp et sur celles qu'elle a croisées, Simone Veil notamment. Et puis après la guerre, sur sa rencontre avec le cinéaste hollandais Joris Ivens et les films engagés qu'ils tourneront ensemble.

1 - L'enfance

51 min

Le Grand Entretien avec Marceline Loridan-Ivens - 1er épisode : L'enfance

Par France Inter

2 - La vie quotidienne à Birkenau

50 min

Le Grand Entretien avec Marceline Loridan-Ivens - 2è épisode : La vie quotidienne à Birkenau

Par France Inter

3 - Survivre à Birkenau

51 min

Le Grand Entretien avec Marceline Loridan-Ivens - 3è épisode : Survivre à Birkenau

Par France Inter

4 - La vie après les camps

51 min

Le Grand Entretien avec Marceline Loridan-Ivens - 4è épisode : La vie après les camps

Par France Inter

5 - Les années cinéma

50 min

Le Grand Entretien avec Marceline Loridan-Ivens - 5è épisode : Les années cinéma

Par France Inter

Aller + loin

LIRE | Disparition de Marceline Loridan-Ivens : les hommages et les réactions

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.