Alors que le festival de Cannes vient de démarrer, les actrices de plus de 50 ans poussent un coup de gueule ! Après 50 ans, les femmes ont tendance à disparaître dans les fictions, que ce soit au cinéma ou à la télévision, pour ne réapparaître que dans des rôles de grand-mères vers 65 ans.

L’AAFA révèle une étude qui démontre "la disparition des écrans" des femmes de plus de 50 ans
L’AAFA révèle une étude qui démontre "la disparition des écrans" des femmes de plus de 50 ans © AAFA/ Hélène Bruller

Entre 50 et 65 ans, difficile pour une actrice de trouver un rôle. C'est ce que les signataires d'une pétition appellent "le tunnel des 50". 

Sous l'égide de l'AAFA, l'association des actrices et acteurs de France, un manifeste a été mis en ligne. Il a déjà recueilli des milliers de signatures. Une commission de l'AAFA a fait le calcul, les femmes de plus de 50 ans représentent 1/4 de la population française. Pourtant dans les fims sortis en 2016, on ne leur a attribué que 6% des rôles. Le sujet reste tabou. 

Dans les fictions, tout se passe comme si les femmes à partir de 40 ans passaient au second plan. 

L'actrice Marina Tomé, à l'origine du manifeste, estime qu'il y a là un vrai sujet de société. 

En quelques jours à peine, le manifeste a déjà récolté près de 5000 signatures, et pas seulement celles de femmes. Toutes seront bientôt envoyées à Françoise Nyssen, la ministre de la Culture,  avec l'espoir que celle-ci se saisisse rapidement du sujet. 

Au-delà de l'âge, l'image

Répartition des rôles entre hommes et femmes dans les films français
Répartition des rôles entre hommes et femmes dans les films français © Radio France / AAFA

Selon l’étude d’ONU-Femmes de 2014, seules 17 % des femmes présentes à l’écran ont un travail, contre 67 % dans la vie réelle. Les analyses menées par différents groupes d’expertes ou de chercheuses en viennent à poser la question de la complaisance des téléspectateurs pour les scénarios mettant en avant viols et soumission des femmes.

L'AAFA est l'étude "Tunnel de la comédienne de 50 ans"
L'AAFA est l'étude "Tunnel de la comédienne de 50 ans" / AAFA

La première étude internationale de l’ONUFemmes a été faite en 2014. Elle a été menée sur 120 films populaires dans 10 pays du monde entier, dont la France. À l’échelle internationale, seulement 1/3 des personnages qui prennent la parole sont de sexe féminin. En France, dans cette étude, aucune femme ne tient le premier rôle. 

Au-delà de 40 ans, les personnages féminins se raréfient. Dans Bienvenue chez les Ch’tis, Intouchables et Qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu ?, les rôles principaux reviennent à des hommes et les rôles de femmes "sont soit inexistants soit négatifs dans le sens où ce sont elles qui sont la cause des problèmes", relève l’étude. 

Pyramide des âges des artistes intermittents travaillant dans le cinéma
Pyramide des âges des artistes intermittents travaillant dans le cinéma / HCE
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.