Claude Lanzmann s'est éteint à l'âge de 92 ans, selon son éditeur Gallimard.

Claude Lanzmann
Claude Lanzmann © AFP / Ludovic Marin

Né en 1925, journaliste, écrivain, réalisateur et producteur, Jacques Lanzmann rencontre Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir et entre au comité de rédaction de la revue Les Temps Modernes, dont il était aujourd'hui le directeur. Son premier film, Pourquoi Israël, en 1973, est la traversée subjective d'un État. Il est l'auteur du film Shoah, documentaire - monument qui dure près de dix heures. Tourné dans les années 1976-1981, le film est composé d'entrevues de témoins de la Shoah. Il a reçu un César d'honneur en 1986.

Il se revendiquait résistant et "combattant de la vérité".

Si je suis irréductible, c'est par rapport à la vérité. Quand je regarde ce que j'ai fait au cours de ma vie, je crois que j'ai incarné la vérité. Je n'ai pas joué avec ça. 

Trente-deux ans plus tard, son dernier documentaire, sorti début 2018, Les Quatre sœurs, donnait un nouvel éclairage sur l'extermination des juifs par les nazis. Les Quatre sœurs lui a permis in fine de livrer des témoignages recueillis lors de la préparation de Shoah et qui n'avaient pas été retenus au montage. 

Claude Lanzmann avait choisi, durant les années de préparation de Shoah, de filmer, inlassablement, pour documenter des témoignages qui seraient aujourd'hui inaccessibles car les témoins ont disparu.

Alors que beaucoup de documentaires s'appuient sur la musique, des extraits de films d'archives, des dessins ou des parties animées pour étoffer le récit, Claude Lanzmann s'en tient à un montage de plans de ces femmes, voire de leurs maris, sans aucun artifice. 

"Il y a beaucoup de préjugés sur mon compte, d'idées reçues, toutes faites, imbéciles souvent et je pense profondément que les gens ne me connaissent pas."

► RÉÉCOUTEZ - L'Heure Bleue avec Claude Lanzmann (septembre 2017)

Le lièvre de Patagonie

Claude Lanzmann avait livré nombre de ses souvenirs, et la diversité de ses multiples vies, dans un livre, Le lièvre de Patagonie. Une vie romanesque dans laquelle on croise Sartre et Beauvoir dont il a été l'amant, son frère Jacques Lanzmann, parolier, ou sa sœur comédienne Evelyne Rey. L'ancien journaliste y racontait aussi ses souvenirs de reportages sur Marylin Monroe et Yves Montand, un florilège d'histoires souriantes, ou plus tragiques. C'est un livre qui fait mémoire pour l'histoire d'une époque.

Plus de 500 pages pour ces « Mémoires » d’un cinéaste essentiel : un souvenir d’une projection d’un film mineur « L’Affaire du courrier de Lyon » avec Pierre Blanchard, d’après la fameuse affaire Lesurques, ouvre le livre et lui donne immédiatement sa singularité. Et plus précisément la singularité de Lanzmann. Si le film a marqué à jamais l’esprit du cinéaste c’est parce qu’il montre une exécution capitale, scène traumatisante à partir de laquelle se construit la mémoire d’un cinéma certes de fiction, mais qui montre du réel et du réel dramatique.

Il était un défenseur infatigable de la cause d'Israël.  Il avait été très affecté par la mort brutale l'an dernier de son fils Félix "emporté à 23 ans par un cancer impitoyable".

La mort ne va pas de soi. Moi, je ne suis pas du tout pour la mort. Je crois toujours à la vie. J'aime la vie à la folie même si elle n'est pas le plus souvent marrante.

Les documentaires de Claude Lanzmann

  • 1972 : Pourquoi Israël
  • 1985 : Shoah
  • 1994 : Tsahal
  • 1997 : Un vivant qui passe
  • 2001 : Sobibor, 14 octobre 1943, 16 heures
  • 2008 : Lights and Shadows
  • 2010 : Le Rapport Karski
  • 2013 : Le Dernier des injustes
  • 2017 : Napalm
  • 2018 : Les Quatre Sœurs

RÉÉCOUTEZ - Claude Lanzmann : "Je n'aurais jamais fait Shoah si j'avais été déporté"

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.