Dans la rue, il se pose devant les gens, leur fait un geste du bras pour les immobiliser et les photographie. Femme blanche, femme noire, clochard ivre la bouteille à la main, couple de jeunes amoureuses, vieil homme.

clivant
clivant © RF / VJ

L'échange a lieu, profond. Banier semble hyptoniser celles et ceux qu'il immortalise. Souvent, très souvent ses sujets le reconnaissent pour avoir vu son visage à la télévision et dans les journaux. Tous lui disent bon courage. Banier divise. Certains mails reçus ici s'offusquent de cet Atelier consacré au photographe. "C'est un voleur de milliards!" s'énerve une auditrice. L'objet de ce reportage diffusé en deux épisodes, les 4 et 11 septembre, à 19h20, n'est pas de réhabiliter un homme mais de faire connaître son travail. Travail d'écrivain, de photographe et de peintre, vous allez découvrir sa personnalité. Bref, de l'information pour vous permettre de vous faire une opinion. A demain.

Mots-clés :
Articles liés
Culture
Comment Goscinny est venu à la BD ?
21 septembre 2017
Culture
Goscinny en quelques dates
21 septembre 2017
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.