Ce mercredi, YouTube a sorti les premiers épisodes de la première série produite par la plate-forme vidéo. Et ne déroge pas à l'air du temps, avec une évocation d'un genre culte des années 80 : le film de karaté.

Ralph Macchio et William « Billy » Zabka, les acteurs d'origine de Karaté Kid, rempilent pour une nouvelle série
Ralph Macchio et William « Billy » Zabka, les acteurs d'origine de Karaté Kid, rempilent pour une nouvelle série © AFP / John Lamparski / GETTY IMAGES NORTH AMERICA

Il y avait YouTube, ce site sur lequel on pouvait retrouver des séries télé enregistrées par des amateurs, il y a eu YouTube, cette plateforme offrant à de jeunes créateurs la possibilité de diffuser leurs propres "web-séries" ; voici désormais YouTube producteur de ses propres séries. Après avoir lancé en janvier "Step up : high water", inspirée de la saga de films Step Up (Sexy Dance en français) à destination des jeunes, YouTube a mis en ligne ce mercredi les dix premiers épisodes de sa première série originale grand public, "Cobra Kai". 

Avec deux premiers épisodes accessibles gratuitement et les autres à 2,49€ l'unité (ou pour les abonnés de la formule YouTube Red aux Etats-Unis), la série met en scène deux personnages passionnés d'arts martiaux, Daniel La Russo et Johnny Lawrence, dans une banlieue de Los Angeles. 

Cela vous rappelle quelque chose ? C'est normal : "Cobra Kai" s'inscrit dans la lignée de la saga à grand succès "Karaté Kid". Saga à grand succès dans les années 80, apogée du genre du film d'arts martiaux, elle a donné lieu à quatre films en dix ans, pour un total de 500 millions de dollars de recettes au box-office, puis un remake en 2010 (lui aussi couronné de succès au cinéma, avec notamment Jackie Chan). 

La nouvelle série, qui remet en scène les acteurs originaux de la saga, Ralph Macchio et William Zabka, se concentre sur le personnage du "méchant" de l'époque, Johnny Lawrence, quinquagénaire qui tente de se reconstruire après une vie d'échecs en enseignant les arts martiaux à des jeunes, là où Daniel, à qui la vie a mieux réussi, est devenu concessionnaire automobile. 

Entre come-bak et "fan film" ?

Avec cette série, YouTube produit en quelque sorte un cocktail entre deux vagues de fond de la culture pop ces dernières années : d'une part, une nostalgie des années 70 et 80, qui a vu en quelques années revenir des films et sagas cultes sur le devant de la scène, d'Indiana Jones à Star Wars en passant par Star Trek ou, de façon plus évocatrice, la série "Stranger Things" ou le film "Ready Player One" de Steven Spielberg, truffés de références. "Les scénaristes étaient très respectueux de l'héritage du film, c'était leur Star Wars", a expliqué Ralph Maccio lors de la présentation de la série. 

D'autre part, avec sa nouvelle production, YouTube peut espérer profiter de son statut de plateforme de création privilégiée des fans de ces grandes sagas. Depuis plusieurs années, les "fan films" ont fleuri sur YouTube, créés par de jeunes réalisateurs qui s'inspirent de l'univers culte de leur film préféré pour en faire un nouveau film. On ne compte plus les créations inspirées de Star Trek, ou encore ce dérivé du monde de Harry Potter, consacré à l'apparition du personnage de Voldemort. 

Avec l'arrivée de cette nouvelle série, YouTube s'assure-t-il un succès ? Ce n'est pas garanti, car la plateforme, jusqu'ici quasi-intégralement gratuite, fait aussi le pari d'un contenu payant, espérant que celui-ci trouvera son public. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.