C'est un sens que nous utilisons tous mais auquel nous ne sommes pas sensibilisés. Mathilde Laurent, "nez" chez Cartier, explique au micro de Dorothée Barba dans "L'Été comme jamais" comment travaille un parfumeur et, ce faisant, elle donne des conseils pour nous aider à apprendre à faire travailler notre odorat.

Quelques conseils pour apprendre à mieux mémoriser les odeurs qui nous entourent
Quelques conseils pour apprendre à mieux mémoriser les odeurs qui nous entourent © Getty / Westend61

Pour pouvoir composer un parfum, il faut avoir en mémoire un répertoire d'odeur, et pour cela, il est essentiel de pouvoir mettre des mots sur les odeurs. "Le vocabulaire du parfum est quelque chose de très délicat" explique Mathilde Laurent, "c'est peut-être ce qui distingue les parfumeurs des gens qui n'exercent pas ce métier : 

S'il n'y a pas de mots pour décrire de manière ultra précise ce qu'on sent, si on n'est pas capable d'analyser vraiment finement une odeur et ses différences avec les autres, on ne pourra pas la mémoriser.

Et, partant de là, il ne sera pas possible ni de la déceler quand on la sentira à nouveau, ni de pouvoir mettre, par exemple, le nom d'une molécule dessus.

Comment travaille un parfumeur ?

Reconnaître une odeur, c'est pouvoir la convoquer dans sa mémoire. Un parfumeur est capable de sentir, dans sa tête, un parfum qui n'est pas sous son nez (ainsi que des ingrédients de parfumerie). L'art du parfumeur est d'abord de mémoriser les outils qui vont lui permettre de créer des parfums, comme en témoigne Mathilde Laurent :

Un parfum, ça se crée d'abord dans sa tête et pas dans un flacon. 

Elle explique : "Pour pouvoir créer un parfum dans sa tête, il faut être à la fois capable d'imaginer une odeur qui n'existe pas et d'imaginer comment on va lui donner vie, en mélangeant différents ingrédients. Donc, il faut avoir bien en tête que l'acétate de benzyle, c'est une note jasminée, un peu 'vernis à ongles', et que l'acétate de cis-3-hexenyl est vert et sent le gazon coupé… Et il faut être capable aussi d'imaginer, mentalement, ce que donne l'un ajouté à l'autre".

L'odeur du muguet, un défi particulier pour les parfumeurs
L'odeur du muguet, un défi particulier pour les parfumeurs © Getty / Andrey Solovev / 500px

L'odeur du muguet, un challenge pour les parfumeurs

"Le muguet est un grand mythe pour les parfumeurs, puisqu'on ne peut pas l'extraire" explique Mathilde Laurent. "Et puis, il est aussi le symbole du caractère éphémère de l'odeur des fleurs. Il a toujours fasciné les parfumeurs et il y a eu des très grands 'muguets' dans la parfumerie". Un muguet qui est donc créé sans muguet, ex-nihilo

Le métier du parfumeur, ce n'est pas de faire de la rose avec de la rose, c'est de réinventer du muguet sans muguet

"C'est une fleur éphémère, dont tout le monde connaît l'odeur... Mais finalement, quand on travaille sur un muguet au mois de décembre, c'est impossible d'en avoir sous le nez donc il faut convoquer son souvenir. 

Ensuite, il y a trois notes dans le muguet. Il faut aller chercher sur son orgue, cette palette du parfumeur (chez moi, on a à peu près 800 ingrédients, mais on peut aller jusqu'à 3 000), quels ingrédients vont pouvoir, une fois mélangés, donner une une émotion de muguet, une vérité de muguet"

Comment mémorise-t-on une odeur ?

Régine, auditrice de l'émission, témoigne dans un appel que l'odeur des pommes de terre sautées lui rappelle systématiquement la montée dans les escaliers, le soir, vers le petit appartement familial quand elle avait 20 ans. Mathilde Laurent analyse : "Ce qui lui tord le ventre, ça n'est pas l'odeur des pommes de terre sautées, mais cette odeur représente en fait son enfance, sa vie avec ses parents dans cet immeuble". 

Une odeur, on la mémorise avec un contexte et aussi avec une émotion.

Rien de tel qu'une odeur pour faire remonter à la surface des souvenirs qu'on pensait profondément enfouis... C'est la fameuse "madeleine de Proust" : l'écrivain expliquait que "l'odeur et la saveur restent encore longtemps, comme des âmes, à se rappeler, à attendre, à espérer, sur la ruine de tout le reste, à porter sans fléchir, sur leur gouttelette presque impalpable, l'édifice immense du souvenir".

Il faut entraîner son odorat

Il est très important d'entraîner son odorat, estime Mathilde Laurent - encore plus en temps de coronavirus : "Je m'adresse effectivement à tous ceux qui, malheureusement, ont contracté la maladie et y ont perdu l'odorat. J'ai une amie très proche qui a eu une perte très sévère de l'odorat et à qui on a conseillé de s'entraîner parce que ça n'est pas qu'une perte d'odorat : la covid-19 ne suscite pas que un problème de nez bouché, en fait, c'est vraiment le cerveau qui arrête de percevoir les odeurs. Donc, quand l'olfaction revient, il est essentiel de s'entraîner pour redire au cerveau : "voilà : la rose, c'est ça", "le café, c'est ça", "le miel, c'est ça", etc.

Si on a eu le coronavirus mais même si ce n'est pas le cas, de toutes manières, il faut entraîner son nez. Pour cela, "il faut l'entraîner dans la Nature parce que c'est ça la base universelle. La seule odeur sur laquelle tout le monde peut s'entendre, c'est l'odeur de la rose, de la menthe, du cassis, de la lavande. Ce sont des odeurs qu'on sent tous à la même source, donc même si on les sent différemment, en fait on a quand même senti la même chose" (il faut entendre ici la Nature au sens large : "la ville est aussi une très bonne source d'entraînement. Quand je parle de Nature, ce n'est pas uniquement la campagne, c'est la Nature même en ville : c'est le pain... )

Allez chez le fleuriste, c'est très important pour entraîner son nez. 

Entrainez votre nez chaque jour avec des fleurs, mais aussi des herbes aromatiques, des fruits... tout ce qui nous entoure !
Entrainez votre nez chaque jour avec des fleurs, mais aussi des herbes aromatiques, des fruits... tout ce qui nous entoure ! © Getty / Tom Merton

Aller plus loin

🎧 Écoutez l'émission L'Été comme jamais consacrée à l'odorat, avec des conseils pour mémoriser une odeur, les explications de spécialistes sur la façon de créer (ou plus exactement recréer) un parfum, comment conserver les arômes d'un bouquet de fleurs le plus longtemps possible (et du coup, quelle essences florales choisir)...

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.