L'hebdomadaire américain Billboard le considère le boys band le plus influent du monde. BTS, groupe sud-coréen issu de la K-Pop, est annoncé au Stade de France le 7 juin. Les billets sont en vente ce vendredi et risquent de faire des milliers de déçus parmi les fans français. Retour sur un phénomène mondial.

Le groupe BTS sur scène, lors des Billboard Music Awards, en 2018.
Le groupe BTS sur scène, lors des Billboard Music Awards, en 2018. © AFP / Ethan Miller

La bataille s'annonce intense sur les plateformes en ligne : qui aura sa place pour le concert de BTS, au Stade de France, le 7 juin prochain ? La vente des billets commencera dès 9h ce vendredi, et il y a fort à parier qu'il n'en restera plus un quart d'heure après. Un engouement qui sera similaire, sinon supérieur, à l'unique passage en France du groupe sud-coréen, tête d'affiche de la K-Pop. Pour une double date à Bercy, en octobre dernier, les places avaient été écoulées très rapidement. 

"Je n'avais jamais vu ça, se souvient David Rothschild, promoteur de la musique pop pour Live Nation, le leader mondial des spectacles. Le réseau ne pouvait pas absorber tout d'un coup. Il y a avait des files d'attente de deux, voire de trois heures pour accéder au lien de vente, qui au final était caduc, car tout était déjà parti. Les demandes de places étaient dix fois supérieures à la capacité totale de la salle." Les deux soirs, il y avait 18 000 personnes. Faites le calcul. 

BTS, c'est quoi ?

Pour comprendre ce phénomène, il faut remonter au début des années 2010. La K-Pop, ou "korean pop", s'implante doucement mais sûrement en France. Les groupes les plus connus sont, à l'époque, BIGBANG ou Super Junior, des boys band créés de toute pièces par des labels, grâce à un casting millimétré. 

David Rothschild explique :

Très tôt, les pouvoirs publics sud-coréens ont compris que la K-Pop était un moyen de développement du pays, de le faire connaître à l'échelle mondiale. 

Le style de vie et la culture asiatique fascinent, "on le voit à travers les mangas", et la musique, en particulier la K-Pop, en est aussi un vecteur

Dès lors, les groupes se multiplient. BTS voit le jour en 2013, sous l'impulsion du label Big Hit Entertainement. BTS, trois lettres qui évoquent "Les Bangtan Sonyeondan", littéralement "Les boys scout à l'épreuve des balles", et qui regroupent sept adolescents nés entre 1992 et 1997. Ils sont tous beaux mais tous différents, pour que tout le monde puisse s'identifier à l'un d'entre eux. Il y a le rigolo de la bande, le sensible, le réservé, le rebelle, l'extraverti ou encore le rappeur. 

Un succès né et conforté sur internet

Dans l'univers de la pop sud-coréenne, BTS se fait vite une place. Le premier album est un succès critique, les sept membres du groupe conquièrent très rapidement toute l'Asie et étendent, petit à petit, leur influence au reste du monde grâce aux réseaux sociaux. "Le public de la K-Pop est un public jeune, composé essentiellement de pré-adolescents et d'adolescents, résume David Rothschild. La communication est donc entièrement axée sur les réseaux sociaux. C'est par ce biais que BTS se fait connaître à l'étranger. Une grosse partie du succès d'un boys band est basé sur l'image, voilà pourquoi les clips sont importants."

Sur ce point, BTS fait un sans-faute. Des clips énergiques où la danse, les images de synthèse et les costumes priment sur l'histoire elle-même. Le tout, sur un fond multicolore, tour à tour rose, vert, jaune ou bleu. Kitsch mais ultra-réfléchi. Dans le mille. Le clip de la chanson Idol devient viral et bat un record sur internet. Il est visionné 57 millions de fois en seulement 24h, en 2018.

Pour satisfaire leur public, surnommé la BTS ARMY, les membres du groupe sud-coréen multiplient les petites attentions sur les réseaux sociaux. Ils postent au quotidien des messages, photos et vidéos. Une façon de toujours être présent, et ça marche. Pour preuve, en 2017, le nombre de tweets liés à BTS a été deux fois supérieur à ceux mentionnant Donald Trump et Justin Bieber réunis. "Lorsque l'on a annoncé sur Twitter, le 19 février, que BTS donnerait un concert au Stade de France, on a aussi pu voir à quel point la base de fans est très fidèle. Ce tweet-là a été vu par un million de personnes, c'est énorme", assure David Rothschild, le promoteur chez Live Nation. Cette mainmise sur internet est telle que BTS n'a pas besoin d'utiliser les moyens de communications traditionnels, tels que la radio, la télévision ou la presse écrite, pour faire la promotion d'une tournée.

Pourquoi BTS perce-t-il plus que les autres ?

Le succès retentissant de BTS est aussi à replacer dans le contexte historique. "Ces sept garçons sont arrivés au bon moment, au moment où le marché est devenu mature, où il est bien implanté, en France comme ailleurs, explique David Rothschild. Avant 2013, la K-Pop était encore décriée, moquée, mais ce n'est plus le cas aujourd'hui." 

Les jeunes sud-coréens profitent donc de cette nouvelle donne et parviennent à se distinguer de leurs concurrents. "Ils sont très impliqués socialement, ils ont récemment parlé de harcèlement scolaire à la tribune de l'ONU. Pour la jeunesse, ils représentent plus qu'un simple boys band. Ils ont message très positif vis-à-vis des jeunes, estime le promoteur chez Live Nation. Quand vous prenez le nom de leur tournée, Love yourself, que l'on traduit par "Aimez-vous tel que vous êtes", on comprend le message. Et ça se ressent aussi dans leurs textes." Bien qu'en Coréen, ils ont tous été traduits par la base de fans français et appris par cœur en phonétique pour pouvoir les chanter à l'unisson lors de rares concerts occidentaux du groupe.

Et c'est sans doute là que réside la vraie force de BTS. Assister à un concert, c'est l'assurance d'en prendre plein la vue. La moindre lumière, chorégraphie ou interaction avec le public provoque l'hystérie la plus totale. Tout est surdimensionné et très calculé. "Pour Bercy, par exemple, pour un concert normal, on monte le matin-même et démonte tout le soir. Mais avec BTS, il faut monter la veille. _Ce n'est pas un concert, c'est un spectacle, un show inégalable_, raconte David Rothschild. En fait, BTS, c'est le groupe le plus important du monde que personne ne connaît."

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.