"Je voudrais exprimer la violence qui est en moi ! " : c’est ainsi que Michel Berger propose à son ami parolier Luc Plamondon d’écrire ensemble un opéra rock en 1976. Laurent Valière revient sur la création de la comédie musicale la plus célèbre de France (ecnore aujourd'hui !) dans "Tous en scène", sa chronique estivale (à réécouter ici).

Fabienne thibault et Daniel Balavoine dans l'opéra-rock "Starmania" en 1978
Fabienne thibault et Daniel Balavoine dans l'opéra-rock "Starmania" en 1978 © MaxPPP

Une bande de terroristes qui arrivent dans une ville futuriste, une fille de businessman qui est victime d’un attentat, deux femmes opposées, Marie-Jeanne la serveuse idéaliste et Stella Spotlight la sex-symbol qui se marie à un homme politique : le monde que décrit gaiement Starmania est celui d’aujourd’hui ...Pour cet opéra rock, Michel Berger s’inspire d’un fait divers : le rapt de la fille d’un milliardaire, le patron de presse William Randolph Hearst, qui a pris bizarrement fait et cause pour ses ravisseurs. Les deux héroïnes imaginées par Luc Plamondon ressemblent à celles que l’on croise dans les livres du Marquis de Sade .

Les acteurs choisis pour la scène sont encore pour la plupart inconnus - à part France Gall (qui interprète Cristal) et la québecoise Dianne Dufresne (dans le rôle de la starlette de télévision).

Starmania est d’abord un concept-album . Les chansons passent à la radio avant le spectacle comme autant de publicités gratuites .

Fabienne Thibault est alors une jeune québécoise que Luc Plamondon a repéré lors d’un concours de chant. Avec ses long cheveux, son problème de poids et ses lunettes de myope, elle ressemble sans le savoir à la serveuse automate :

C’est par hasard que Fabienne Thibault interprétera “Les Uns contre les autres”, la chanson la plus célèbre du spectacle, que Diane Dufresne avait refusé de chanter :

Personne ne voulait chanter "Les Uns contre les autres" [... J'ai proposé : ] Si vous voulez, moi je l’ai entendue répéter, elle est facile, met moi le texte, je vais essayer. Je pars en studio, je me mets le casque sur la tête, je la chante deux fois, et allez hop.

Aujourd’hui, Starmania demeure le plus grand succès de la comédie musicale française et ses thèmes sont toujours brûlants…

►►►ECOUTER | Chaque matin de l'été, Laurent Valière revient sur une grande comédie musicale à 6h15. Réécoutez-le ici

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.