La Fédération française d'escrime accueille désormais les fans de Dark Vador, armés de leurs sabres laser. Les passionnés de Star Wars sont férus de ce nouveau sport. Il existe désormais des tournois comme l'Open de France de Sabre Laser qui se déroule du 31 mai au 2 juin 2019 à Paris.

Combattant dans la salle d'armes du club de sabre laser de Lyon la Rapière
Combattant dans la salle d'armes du club de sabre laser de Lyon la Rapière © AFP / JEFF PACHOUD

La pratique du combat au sabre laser est une nouvelle tendance venue des États-Unis il y a quatre ans.

Peu à peu ces combats amateurs, avec des sabres lumineux, sont venus occuper les salles d'armes traditionnelles, habituellement dédiées aux épéistes, fleurettistes et sabreurs. Ces nouveaux pratiquants ont désormais leur académie, l'Académie de sabre-laser, qui forme les enseignants et organise les compétitions.  Il y a actuellement 92 clubs et 1200 pratiquants en France.  

1 min

Reportage à l'Open de France de sabre laser

Par Marius Delaunay

Les règles du sabre laser directement issues de Star Wars

Le sabre laser dispose d'un corpus de 7 types de combats, qui ne s'inspire en rien de celles de l'escrime. Le combat entre les meilleurs sabreurs de France comme Jean-François Lamour ou Philippe Omnès et Dark Vador ne pourrait donc pas avoir lieu. 

Si l'on devait les rapprocher, il faudrait plutôt aller du coté de l'escrime ancienne et artistique, dont le but est de chorégraphier des combats. Car au sabre laser, les pratiquants aiment s'imaginer dans le duel père-fils entre Vador et Skywalker, celui qui aboutit à la célèbre révélation "je suis ton père", dans l'épisode 5 (L'empire contre attaque). Certains pratiquent même en costume. 

Au combat de sabre laser, que l'on soit Jedi ou Sith, les règles empruntent plus à l'univers des arts martiaux. C'est tout à fait cohérent avec l'esprit samouraï qui a inspiré la création du costume Dark Vador. Les types de combats portent d'ailleurs les noms de Shii-Cho, Makashi, Soresu, Ataru, Djem So, Niman, Juyo. Ces 7 styles de combats sont indiqués par l'Académie et tirés de la saga Star Wars. Le Shii-Cho par exemple, est la première forme de combat mise au point par les Jedi, avec des armes métalliques, avant l'avènement du laser. Juyo est la forme que seuls les grands maîtres possèdent, la plus ardue et la plus dangereuse. 

Toucher la tête ou le tronc rapporte trois points. Un point pour les membres inférieurs. Gants, casques d'escrime, protections des genoux et coudes sont obligatoires. Quand la touche d'escrime se gagne en parade, puis riposte vive et véloce, la touche au sabre laser est l'aboutissement de gestes amples.

Il n'y a pas de règles particulières pour la couleur du laser. Blanc ou violet, c'est au choix. Un sabre coûte environ une centaine d'euros. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.