L'auteur de BD était l'invité de Boomerang, l'émission d'Augustin Trapenard. Pour sa carte blanche, il a choisi de lire un mot de l’héroïne de sa bande dessinée "Les Cahiers d'Esther". Une adolescente de15 ans qu'il a commencé à dessiner alors qu'elle en avait 10.

Détail de la couverture des Cahiers d'Esther tome 5  de Riad Sattouf
Détail de la couverture des Cahiers d'Esther tome 5 de Riad Sattouf © Allary Editions

Riad Sattouf : "Bonjour je m'appelle Esther et j'ai 15 ans, j'habite à Paris, et là on est le matin alors j'espère que vous avez bien dormi, moi ça a été (je dors bien en général, cette lettre commence vraiment de manière passionnante vous trouvez pas ? Mdr).

Je voulais dire bon courage à tout le monde pour ce confinement 2.0  qui nous casse bien les couilles faut bien l'avouer, c'est clair (désolée pour le gros mot mais on parle comme ça nous les jeunes, mdr) mais comme y a trop trop de malades, (grave ! les pauvres ) je comprends, aussi faut faire un effort pour eux, faut ralentir ce gros bâtard de virus et tout essayer !

Moi ça va je vais au lycée la journée, même si faut garder le masque, c'est mieux que pendant le premier confinement où je devais rester chez moi, j'en pouvais plus dans ma chambre avec mon grand frère Antoine la semi-racaille qui regardait des vidéos du Docteur Raoult toute la journée (sa voix mais elle est gravée dans ma tête quoi), mon petit frère qui voulait que je lui reconstruise son tractopelle, mon père qui voulait savoir 20 fois par jour si je m'étais bien lavé les mains et ma mère qui faisait du yoga avec sa prof à voix de fumeuse sur son ordinateur (« Voilà voilà et là tu ouvres les hanches kheu kheu ») je devenais folle à force.

Je voulais dire aussi que j'ai remarqué un truc chelou sinon euh, en fait, on n'arrête pas de dire qu'il faut empêcher le coronavirus de progresser et tout, 

mais moi j'habite à Paris, et en fait dans les gares, les bus et dans le métro, tout le monde est les uns sur les autres et y a personne qui respecte les distances de sécurité, c'est chaud !

Moi je serais le coronavirus je kifferais trop être dans les transports, c'est là que j'irais, ça serait trop la teuf pour moi, du coup je me demande si vous êtes bien sûr que ça sert à quelque chose d'empêcher les gens d'être à l’air libre dans la rue si les gens sont tous les uns sur les autres entassés dans des métros en dessous? Nan ? 'Chai pas...

Post scriptum

Ah et aussi j'allais oublier, ma mamie m'a demandé de demander si 'y a des ministres ici, si c'est prévu qu'il y ait plus de vaccins contre la grippe parce que apparemment la France en n'a pas commandé assez et qu'il est déjà épuisé, donc comment on fait SVP si vous pouvez nous aider ?

Allez je vous quitte, plein de gros bisous de loin, passez une bonne journée et protégez vous du Covid en attendant (oui je dis le Covid même si je sais faut dire La Covid et que c'est féminin parce que genre ça veut dire « la maladie à corona » en anglais, mais en fait, on dit bien "Le" Week end alors qu'on devrait dire "La" week-end vu que c'est féminin aussi ? Alors pourquoi on dit pas La week-end ? Genre, c'est une maladie, c'est forcément une fille ? 'Vazy dégage oueche"

ECOUTER Riad Sattouf : 

2 min

Riad Sattouf lit un mot d'Esther pour sa carte blanche dans Boomerang

Par France Inter

ECOUTER | Boomerang avec Riad Sattouf