Comment imaginer le déconfinement dans le monde de la culture ? Le groupe Audiens, spécialiste de la protection sociale dans ce secteur, a commandé une étude à l'infectiologue François Bricaire pour imaginer les grands principes permettant aux entreprises du spectacle vivant de reprendre ses activités.

La Cie Mond'en scène
La Cie Mond'en scène

C'est l'un des défis auxquels est confronté le spectacle vivant : imaginer de nouvelles règles sanitaires, afin de permettre aux représentations de reprendre au plus vite au moment du déconfinement. Pour mener à bien l'étude commandée par le groupe Audiens, le professeur Bricaire a interrogé tous les secteurs de la culture pour prendre en compte toutes les spécificités des métiers. Il propose des principes pour deux niveaux de circulation du virus et des mesures sanitaires pour permettre aux professionnels de reprendre tout doucement une activité. 

Le plus difficile étant de protéger les spectateurs dans une salle, surtout dans les lieux clos. "Par leur nombre, par la promiscuité dans la salle et dans les lieux communs (toilettes, couloirs, buvette bar/comptoir, entrée, file d’attente...), ils forment l’essentiel du sujet", explique le rapport. 

Un à deux sièges vides entre chaque spectateur

L'infectiologue préconise, selon les scénarios, une distance physique de 1 mètre à 1 mètre 50 entre les spectateurs, soit l'équivalent de 1 à 2 sièges d’écart. Tous devront porter des masques.

Rapport Bricaire
Rapport Bricaire / Audiens

Il fait également des recommandations pour les artistes et les techniciens et préconise de "distancer les artistes grâce à une mise en scène adaptée. Pour les tournages ou répétitions où l'on ne peut distancer les artistes par une mise en scène adaptée, des mesures supplémentaires devront être prises telles que : prise de température quotidienne et tests sérologiques".

Parmi les sujets difficiles et soulignés par le professeur Bricaire, la musique et notamment les grands ensembles, comme les orchestres symphoniques. Il préconise la séparation des musiciens à vent, protégés chacun par des panneaux transparents, les musiciens à cordes étant invités à porter des masques

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.