Pour la première fois, l'univers de Corto Maltese est adapté dans un jeu vidéo , co-produit par France Télévision Nouvelles Écritures. Une application tous supports, tactiles ou non, Corto Maltese, Secrets de Venise , propose au joueur, empoisonné en début de partie, de rechercher à la fois l'antidote pour survivre et trouver un mystérieux pétale d'émeraude ainsi qu'une Clavicule de Salomon . Dans la cité des Doges, le joueur va d'un point à l'autre en résolvant des énigmes littéraires, historiques. Le joueur est aidé par le biais d'une gazette rédigée par six femmes, proches de Corto.

Mis en route en 2011, ce projet de longue haleine, n'emprunte que très peu au graphisme du père de Corto, Hugo Pratt. Le jeu s'inspire de l'univers de Corto, et remanie tous les codes et les énigmes à sa manière. Il fonctionne à plusieurs degrés, pour amateurs, ou initiés. Pour résoudre les énigmes et passer les étapes, il faut parfois aller se renseigner sur Internet. Personne n'est aussi érudit que Pratt ne l'était, or le jeu rend hommage à sa bibliothèque fournie de milliers de livres.

En octobre 2015 paraîtra chez Casterman la 30e aventure du marin de La Valette. L'histoire sera racontée par le scénariste espagnol Juan Diaz Canales et le dessinateur Ruben Pellejero.

Jouez sur franceinter.fr

Les Femmes de Corto Maltese - Venexianapar franceinter

France Inter s'associe à France Télévision Nouvelles Écritures et Kids up hill, les créateurs du jeu. Vous pouvez jouer sur franceinter.fr et même recueillir des indices pour vous aider, en écoutant les voix de France Inter incarner les six femmes de Corto. (Clara Dupont-Monod - Patricia Martin - Sophia Aram - Margaux Duquesne - Vally - Rebecca Manzoni).

Pour jouer, par ici > Corto Maltese, les secrets de Venise - fonctionne sur sur PC et Mac, smartphones/tablettes iOS et Android sur l'App Store et Google Play.

Chaque semaine, un indice se cache dans les témoignages des six femmes de Corto >

Corto Maltese, l'homme qui embrasse l'histoire, l'ésotérisme et les femmes

Corto Maltese / Hugo Pratt
Corto Maltese / Hugo Pratt © Casterman

Corto Maltese est la créature d'Hugo Pratt, créé en 1967 . Un anti-héros à la mâchoire carrée, libre de toute entrave. Né en 1887, élevé dans une école juive de La Valette, et marin comme son père. Il commence à voyager en 1904 à bord du Golden Vanity . Il parcourt pendant 30 ans toutes les contrées du monde, de Venise en Amérique Latine en passant par la Mandchourie et les Caraïbes.

Ami de Jack London, croisant Butch Cassidy, Teilhard de Chardin , Henry de Montfreid, Hermann Hesse, Tamara de Lempicka, et surtout Raspoutine . Celui-ci sauve Corto après la mutinerie de son équipage dans les îles Salomon.

Après la bataille de Caporetto en octobre 1917 en Italie, Corto rencontre Ernest Hemingway qui travaille comme chauffeur d’ambulance.

Corto voyage en France en 1918 avant de se retrouver au Yemen. Et quelques années plus tard, il part à la recherche du trésor d’Alexandre Le Grand.

A la fin des années 30, Corto serait allé vivre chez Pandora, l’une de ses anciennes amoureuses.

Hugo Pratt, l'homme par qui la bande dessinée a été reconnue comme expression artistique

Hugo Pratt
Hugo Pratt © Erling Mandelmann

Hugo Pratt, né en 1927 à Rimini, est d'origine anglo-franco-italienne du côté paternel et famille marrane de Tolède du côté maternel . Il passe son enfance à Venise, « élevé dans un gynécée » entre sa mère et ses jeunes tantes, tandis que son père lui raconte des histoires de pirates et lui fait lire des livres de Jules Verne.

Enrôlé de force dans l’armée italienne à 13 ans, plus jeune soldat de Mussolini, il est fait prisonnier de guerre après l’arrivée des anglais en mars 1941, puis rejoint l’Italie avec sa mère en décembre 1942. Au gré des bouleversements politiques en Italie, Hugo Pratt est enrôlé dans la police maritime allemande, parvient à rejoindre les alliés en févier 1945 et devient interprète dans la Popski’s Private Army (armée britannique).

De retour à Venise en 1945, ville plongée dans un « gigantesque bordel », Hugo Pratt fait un peu de marché noir, organise des spectacles pour les soldats américains, écoute du jazz, joue au rugby et crée un petit journal de bandes dessinées avec Mario Faustinelli, Asso di Picche-Comics , (l’As de Pique). Il passe ensuite treize ans en Argentine, tout en revenant en Europe de temps en temps, et fréquente les bars à tango et dessine des milliers de planches notamment avec le scénariste Hector Oesterheld (Junglemen , Ernie Pike et Capitaine Cormorant ).

De 1967 à 1969, il lance en Italie un mensuel de BD Sgt.Kirk , dans lequel le personnage de Corto Maltese fait sa première apparition dans une histoire intitulée La Ballade de la mer salée : « un personnage né de la réminiscence d’une histoire de marin puisée dans un film hollywoodien des années 1930… »

A 42 ans, toujours inconnu du grand public, Hugo Pratt est engagé comme pigiste par le magazine Pif . Il s’installe en France, près du Canal Saint-Martin et lance officiellement en 1970 les aventures de Corto Maltese, « avec un certain style de dessin en noir et blanc, sans bavardage, silencieux, et un graphisme influencé par le cinéma américain et de dessinateurs d’outre-Atlantique comme Milton Caniff. »

Les aventures de Corto Maltese seront reprises en album d’abord chez Publicness en 1971 puis à partir de 1973 chez Casterman (12 albums publiés entre 1973 et 1992).

Une période parisienne qui sonne l’heure de la reconnaissance internationale, notamment à l’occasion de l’exposition qui lui est consacrée à Paris en mars 1986.

Installé en Suisse depuis 1984, « dans une grande maison remplie des milliers d’ouvrages amassés au cours des années », Hugo Pratt entreprend ses derniers grands voyages, à l’Ile de Pâques en 1987, pour la préparation du dernier album de Corto Maltese (Mû) et en 1992 aux Iles Samoa pour visiter la tombe de Robert-Louis Stevenson . Marié plusieurs fois, père de nombreux enfants (six enfants « au sens génétique »), il meurt le 20 août 1995 « en serrant dans ses mains une croix éthiopienne ».

Bibliographie sélective, Maltese (chez Casterman, sauf mention particulière) :

La Ballade de la mer salée , 1975

Les Éthiopiques , Casterman, 1978

Sous le signe du Capricorne , , 1979

Corto Maltese en Sibérie , 1979

Toujours un peu plus loin , 1979

Les Celtiques , Casterman, 1980

Fable de Venise , Casterman, 1981

La maison dorée de Samarkand , 1982

La jeunesse (1904-1905), 1983

Tango , Casterman, 1987

Les Helvétiques , 1988

, 1992

Les Scorpions du Désert (1977-1994), réédition intégrale, 2009

Jésuite Joe , Dargaud 1980

L’Ile au trésor , Humanoïdes Associés, 1980.

Page réalisée avec Sylvain Alzial de la Documentation de Radio France

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.