Pour ses 50 ans, Corto Maltese repart à l’aventure avec pour destination Venise, Alexandrie et l’Afrique noire. Une expédition BD réussie.

Détail de la couverture d'Equatoria de Juan Diaz Canales et Ruben Pellejero d'après Hugo Pratt
Détail de la couverture d'Equatoria de Juan Diaz Canales et Ruben Pellejero d'après Hugo Pratt © Casterman

Le marin, né il y a 50 ans dans les pages de la revue Sgt. Kirk, reprend du service. En bateau et à terre, Corto Maltese se lance sur la piste du miroir du légendaire prêtre Jean. Il va éviter Malte une fois de plus, croiser de jolies femmes, sauver Churchill, compagnonner avec Henry de Montfreid avant de partir pour l’Afrique équatoriale…

Deux ans après Sous le soleil de minuit, qui marquait le retour du héros de Hugo Pratt sous la houlette du duo Juan Diaz Canales (Scénario) et Ruben Pellejero (dessin), Corto s’offre de l’aventure, rien que de l’aventure ou presque. On retrouve ce qu’il faut de mystère et d’ésotérisme sans lesquels la touche Prattienne n'existerait pas, et le propos général gagne en clarté. L’intrigue est bien menée, et plus subtile qu’elle n’y parait. Un Corto littéraire et poétique, on adhère !

Corto Maltese, tome 14, Equatoria de Juan Diaz Canales et Ruben Pellejero d'après Hugo Pratt est publié chez Casterman

Juan Diaz Canales et Ruben Pellejero : « Avec Corto, on cherche à suggérer plutôt qu’à montrer »

Chaque album pour un auteur est un défi. Si en plus c’est un album de Corto Maltese, il y a une certaine pression. Mais c’est un bon stress qui nous oblige à donner le meilleur de nous-même. On a l’image de Corto Maltese, le marin élégant, charmant, mais c’est plutôt l’icône qui s’est imposée au fil du temps. On oublie que c’est un aventurier. Le royaume du prêtre Jean est une légende, mais une vraie légende. Au temps des croisades, il existait ce mythe d’une expédition dans un lieu inconnu : certains disaient que c’était en Inde, d’autres en Mongolie, d’autres en Afrique.

L’Ethiopie, une région chère à Hugo Pratt

Pour la préparation de l’album, j’ai lu beaucoup d’histoires qui se déroulent en Afrique. On y retrouve assez souvent le prêtre Jean dans la région éthiopienne. Et comme l’Ethiopie est une région chère à Hugo Pratt. Il a vécu son enfance au Nord de l’Afrique : et il disait qu’il avait été le plus jeune soldat de l’armée italienne. A la fin de l’écriture du précédent album, on s’est dit qu’il devait avoir des personnages féminins. Et on a trouvé des personnages très forts de femme qui finalement donnent un aspect très différent par rapport aux histoires précédentes de Corto Maltese.

Le respect de l’esprit d’Hugo Pratt

Dans Corto, on s’interdit de contredire la chronologie des albums précédents laissée par Hugo Pratt. On essaye également de ne pas être trop explicite. On ne raconte pas des histoires érotiques ou violentes. Comme le maître, on préfère suggérer que montrer.

Ecoutez Juan Diaz Canales :

Comment j’ai dessiné Corto Maltese,

"Conserver la spontanéité du trait", la leçon de dessin de Ruben Pellejero :

C’est l’île de Malte qui parle à Corto…

Ecoutez le commentaire de la planche ci-dessous par Ruben Pellejero Juan Diaz Canales :

Planche d'Equatoria, episode 14 des aventures de Corto Maltese de Juan Diaz Canales et Ruben Pellejero, d'après Hugo Pratt
Planche d'Equatoria, episode 14 des aventures de Corto Maltese de Juan Diaz Canales et Ruben Pellejero, d'après Hugo Pratt / Casterman

Feuilletez quelques pages d'Equatoria

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.