Le journaliste et animateur Henry Chapier est mort, ce dimanche, à l'âge de 85 ans. Spécialiste du cinéma, il est notamment connu pour avoir créé l'émission "Le Divan" sur France 3.

Henry Chapier, ici en 2011
Henry Chapier, ici en 2011 © AFP / Damien Meyer

Henry Chapier est mort, ce dimanche, à l'âge de 85 ans. C'est la Maison européenne de la photographie (MEP) à Paris, un lieu qu'il avait co-fondé en 1996, qui l'a annoncé. Journaliste, critique de cinéma, réalisateur et animateur de télévision, il a notamment marqué le paysage médiatique français pour son "Divan", présenté sur FR3 puis France 3 de 1987 à 1994.

Né en 1933 à Bucarest en Roumanie d'un père français et d'une mère autrichienne, il était arrivé en France en 1948, après la publication d'un décret d'expulsion des Français. C'est dix ans plus tard, en 1958, qu'il avait commencé sa carrière de journaliste spécialisé dans le cinéma. Il prend la tête de la rubrique Culture de la revue Combat en 1959, puis du Quotidien de Paris fondé par Philippe Tesson en 1974.

Entretemps, il tente une carrière dans le cinéma en réalisant quatre films : le documentaire "Un été américain" (1968), puis "Sex Power" (1970), "Salut, Jérusalem" (1972) et "Amore" (1974). Parmi ces films, "Sex Power", road-trip américain en pleine période hippie, lui vaut la coquille d'argent au Festival de San Sebastian. C'est en outre le premier film pour lequel a travaillé le compositeur Vangelis. 

Après son aventure au cinéma et son retour dans la presse au Quotidien de Paris, il part à FR3 en 1978, toujours pour parler culture et cinéma. Mais c'est un autre type d'émission qui l'inscrit dans l'histoire de la télé :Le Divan, créée en 1987, dans laquelle des personnalités viennent répondre à une interview sur le ton de la confidence (depuis reprise par Marc-Olivier Fogiel). 

En 1994, il arrête son émission pour une nouvelle aventure : créer un lieu parisien consacré à la photographie. Avec Jean-Luc Monterosso, il ouvre en 96 la Maison européenne de la photographie, dans le quartier du Marais, à Paris, dont il a été le président jusqu'en 2017. Membre du jury du Festival de Cannes en 1996, il avait également présenté une émission nommée "Signé Chapier" sur Radio Nova. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.