Du trio de tête de la peinture flamande du XVIIe siècle, Rubens / Van Dyck / Jordaens , ce dernier est peut-être le moins connu en France, faute d’y avoir jamais bénéficié d’une grande rétrospective. Le défi est relevé par le Petit Palais qui fait de l’exposition "Jordaens, la gloire d’Anvers".

La facilité de l’artiste à brosser de vastes toiles aux couleurs étincelantes lui permettront, avec le renfort d’un atelier en ordre de bataille, de fournir une partie de l’Europe entière en tableaux d’autel et en grandes compositions mythologiques.

Joann Sfar a visité l'exposition, découvrez ses croquis.

Mots-clés :
Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.