Ce week-end, le polar est à l'honneur à Cognac. Un genre littéraire très particulier qui reste affectionné des lecteurs.

Un livre sur cinq vendu chaque année est un roman et parmi eux, le polar reste le deuxième genre le plus lu
Un livre sur cinq vendu chaque année est un roman et parmi eux, le polar reste le deuxième genre le plus lu © Maxppp / Sebastien JARRY

Le polar n'a pas la cote que dans les livres. À Cognac, pendant le festival Polar qui se déroule ce week-end, il est abordé sous toutes ses formes, dans les romans évidemment, mais aussi sur petit et grand écran, au théâtre ou en bandes dessinées.

La vocation du festival, dont a lieu la 22e édition jusqu'au 22 octobre en Charente, c'est de promouvoir ce genre partout dans le monde.

Dans l'édition, le polar tient d'ailleurs bon face au recul du nombre de livres vendus chaque année. Que ce soit en version papier ou numérique, la vente de livres amorce une baisse. En 2007, près de 500 millions de livres étaient vendus chaque année. En 2015, c'est presque 100 millions de moins.

20 millions d'exemplaires de polars et autres romans noirs vendus en 2014

Pour autant, la littérature demeure le contenu roi : en 2014, plus d'un livre sur cinq achetés à votre libraire était un roman, comme il y a dix ans. Et niveau genre, le polar tient bon. En 2014, le Syndicat national de l'édition place les romans policiers, les romans d'espionnage, les romans noirs et les thrillers en deuxième position des genres les plus achetés avec 20 millions d'exemplaires vendus.

C'est sans compter sur la bande dessinée, qui s'est diversifiée et dont les ventes augmentent aussi. En 2017, les BD représentaient 5 % des ventes. En 2014, c'est 7,5 %.

A la télévision, le genre "noir" d'ailleurs un enjeu majeur cette année. Le 26 septembre dernier, Canal+ lançait une chaîne entièrement dédiée aux séries, téléfilms et films policiers, Polar+, accessible à ses abonnés, et France 2 avait indiqué donner la priorité aux séries, lors du Festival de la fiction audiovisuelle à La Rochelle début septembre. Parmi les "fictions de qualité" que la chaîne entend proposer, une comédie policière le vendredi soir, L'art du crime, ou encore un thriller digne des Dix petits nègres d'Agatha Christie, Le Chalet.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.