La Maison Européenne de la Photographie a donné carte blanche au cinéaste David Lynch, pour exposer une quarantaine de clichés en noir et blanc.

David Lynch a plusieurs casquettes, celle bien connue du cinéaste et l’autre, un peu moins connue, de photographe. Dans cette exposition, les deux médias se rejoignent. Intitulée Small stories , petites histoires, l’exposition présente des photos où se mélangent le rêve et la fiction, l’imaginaire et le fantasme. Les prises de vues ont eu lieu à Paris ou Los Angeles, et ces petites histoires ne sont pas pour les petits.

Chaque cliché renferme une histoire et c’est au visiteur de l’imaginer, car pour le cinéaste, « il est quasiment impossible de ne pas voir une sorte d’histoire émerger d’une image fixe ». Le maître du surréalisme noir n’a pas dérogé à sa réputation, l’univers sombre et dérangeant de ses films est présent dans chaque photo.

Plusieurs séries sont présentées, ( #head, #interior) mais il ne faut pas chercher le fil qui les relie, il n’y en a pas, ou alors c'est aux visiteurs de l’imaginer.

On entrevoit des détails liés à l’enfance dans les clichés : sont-ils personnels ou renvoient-ils aux représentations de l’enfance classique à l’époque ? A vous de voir.

Le reportage de Julie Droin

Lynch 1
Lynch 1 © Radio France
Lynch 2
Lynch 2 © Radio France
Lynch 3
Lynch 3 © Radio France
Lynch 4
Lynch 4 © Radio France

Maison européenne de la photographie - Small Stories jusqu'au 16 mars 2013

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.