Comment combattre le pessimisme ambiant, et résister à l'annonce perpétuelle de mauvais chiffres, de déclin ou de barbarie, sans parler des catastrophes naturelles.

Abd Al Malik - Anne Sophie-Novel
Abd Al Malik - Anne Sophie-Novel © Radio France

Pour trouver quelques raisons de croire en l'avenir, le journaliste Olivier Le Naire a réuni dix témoins pour interroger les voies de l'avenir, plutôt que des analyses catastrophistes sur le monde. Le sujet peut paraître bateau ou à la mode. Néammoins, chacun se demande sur quoi s'appuyer pour construire un monde plus satisfaisant pour tous. Les lecteurs trouveront quelques réponses en lisant Nos voies d'espérance , qui parait chez Actes sud - Les liens qui libèrent.

Les générations et les horizons se mêlent dans ces entretiens, de Pierre Rahbi à Abd al Malik , en passant par les universitairesDominique Méda et Cynthia Fleury . Chacun d'eux expriment leur façon de voir la France et le monde, leur diagnostic, et pointent du doigt les solutions qui émergent déjà, les recherches, les solidarités, les échanges qui peuvent déboucher sur une nouvelle ère. Pas question ici d'un militantisme visant à convertir tout le monde aux mêmes pratiques, qu'elles soient politiques ou qu'elles concernent la vie quotidienne, mais il s'agit simplement de montrer que d'autres voies sont possibles pour qui veut s'en saisir.

Nos voies d'espérance
Nos voies d'espérance © Radio France

Les jeunes d'aujourd'hui sont dans une quête de sens pour entreprendre, ils ont une autre approche de l'entreprise. Le capitalisme, pas plus que le démocratie dans son fonctionnement actuel, ne sont des modèles durables. Il va bien falloir inventer des systèmes qui satisfassent mieux les gens. Ce processus est déjà en marche. Il est moins visible que le retour de Nicolas Sarkozy en politique ou que les actes barbares de l'organisation terroriste Etat Islamique. Ces dix témoins plaident donc pour plus de visibilité médiatique, mais elles espèrent plus prosaïquement encourager tous ceux qui essaient de faire différemment.

Abd Al Malik , qui plaide pour un islam intégré aux valeurs de la République, témoigne dans ce concert d'espérance de sa propre destinée. Enfant de banlieue, il aurait pu sombrer dans la délinquance. Aujourd'hui, alors que quelques jeunes se perdent dans la tentation terroriste, il incite chacun à agir à son propre niveau.

Abd Al Malik avec : Il veut déconstruire la mauvaise image de l'islam, véhiculée par l'image des actes terrorises en ce moment. Par ailleurs, soyons responsables : quel contre-champ montre-t-on quand on évoque renvoie aux gens une image misérable, quel contre-champ quand on parle d'AQMI par exemple ?

Frédéric Lenoir, philosophe : L'Etat nation n'est plus adapté pour répondre à cette crise. Le local et le mondial sont les échelons les plus déterminants. , philosophe : Nous sommes à un moment clé. Le passage à l'acte est déjà là. Grâce au on peut cartographier les alternatives. Erik Orsenna, écrivain, économiste : Les votants ont besoin tous les cinq ans d'illusions. Celui qui ne ment pas n'est pas élu.

Anne-Sophie Novel, économiste et journaliste, défend de nouvelles formes de médiatisation, et organise en 2015 un grand rassemblement des "raconteurs" du monde entier, à Paris.

Nos Voies d'Espérance, par Olivier Le Naire. Sortie le 8 octobre 2014 chez Actes Sud, LLL Les Liens qui Libèrent.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.