"Dead Landes"... mais aussi "Dead Floor". Un univers (barré), deux histoires (singulières), à découvrir dès le 28 novembre sur le web et le 3 décembre sur France 4.

Dead Landes
Dead Landes © Shine France Films -France Télévision

Au beau milieu des séries qui nous occupent en ce moment, de _Black Mirror à The Crown , Les Grands et Jour polaire, Dead Landes_ devrait se faire une jolie place de série potache sur les écrans télé et web.

Dead Landes est une série de genre, mêlant science-fiction, humour, "found footage" (lire plus bas), détournement des codes de la télé et des réseaux sociaux. Elle est signée François Uzan, et François Descraques. Autant dire à un geek que Levisiteur du futur revient parmi nous. En fait c'est Descraques, son créateur, qui est de retour. Ses fans l'attendaient depuis un an, à force d'annonces et d'avant-premières.

Rappel pré-historique pour les non-geeks

François Descraques est un jeune homme qui voulait absolument faire des films.

Et c’est sur le web qu’il a commencé à faire ses premières armes et à fédérer un public. Sa réussite la plus connue date de 2009 et s'appelle LeVisiteur du futur. Il a rassemblé avec cette série (et d'autres réalisations) un petit monde de fans autour du site French Nerd.

Il était logique que France 4, la chaîne publique qui s'intéresse aux jeunes, dans leur langage, essaie de travailler avec lui.

"A l’origine c’était le projet de François Uzan, explique François Descraques. "Et à partir du moment où France Télévisions me l’a proposé, nous avons tout revu. Je suis en train de faire un manga, j’ai écrit un roman, dans les deux cas autour de Visiteur du futur. Que je fasse une série télé ou du web, pour moi la question des supports ne se pose pas finalement, ce qui m’intéresse, c’est de raconter des histoires."

La question des supports s'est quand même un peu posée, puisque Dead Landes existe aussi sur le web, mais différemment, avec un autre scénario, et s'appelle Dead Floor.

Deux médias, deux ambiances

Dans Dead Landes pour la télé,des touristes sur le point de quitter leur camp de vacances reçoivent une équipe de télévision pour un reportage. Au moment de partir, un cataclysme d'origine inconnue s'abat sur eux.

Dans Dead Floor, sur le web, des jeunes sont en train de s'amuser dans une discothèque près du camping au moment où le cataclysme a lieu. Les issues de la boîte sont obstruées et ils ne peuvent plus sortir.

"Nous espérons que les utilisateurs de la série web auront envie de savoir ce qui se passe dans le camping, et regarderont la série télé. Et réciproquement" explique François Descraques, pour qui il n'était pas question de faire pour le web un erstaz ou un simple bonus.

La production, Shine France Films, espère que les internautes comme les téléspectateurs s'attacheront assez aux personnages pour peut-être tourner une saison 2.

Un cumul de genres

Dans Dead Landes, un grand nombre de genres se côtoient. Tour d'horizon (non exhaustif).

Humour : La production n'a pas embauché Thomas VDB ni Baptiste Lecapelain pour faire pleurer. Mais ce ne sont pas eux qui font les vannes. Cette mission est dévolue aux deux "François" qui ont inventé ce voyage en absurdie, ces enchaînements de tensions et de légèreté. Thomas VDB incarne Michel, le patron du camping L'Escapade, un monsieur droit dans ses tongs, certain de maîtriser son monde.

Autodérision :Dead Floor donne lieu à ce genre de scène : un gamin se filme sur Facebook et finit son message par "N'oubliez pas de liker", alors qu'il est en train de demander de l'aide. La série détourne complètement les notions de "réseaux", et de communication.

Thriller : des flics, une enquête, un sauvetage, un suspens.

Fantastique : être assailli par une brume mystérieuse, objet fumant non identifié, et "qui pique un peu quand même" ouvre des portes sur des phénomènes surnaturels non ?

Remake de potache : Comme chez Michel Gondry, on croirait voir des scènes de films déjà vues suédées.

Found Footage : littéralement "bout de film authentique", ce genre cinématographique a donné des productions comme C'est arrivé près de chez vous (1992) ou Chroniques des morts-vivants de George Romero en 2006. Mais comme le titre l'indique et sans dévoiler les surprises qu'elle réserve, Dead Landes les escapés , qui se déroule dans les Landes près de Mimizan, penche un peu aussi du côté de Groland et de Lost les disparus, au moins dans le background de ses auteurs.

Dead Landes et Dead Floor - le calendrier
Dead Landes et Dead Floor - le calendrier © France Télévision

A LIRE EGALEMENT ||

►►► Internet, l'autre campagne pour la présidentielle 2017 ?

►►► Comme j’ai découvert ma double vie sur Facebook et Google

►►►Les web séries, les pépites du moment

►►►Le numérique à l’école, un désastre ?

►►►Musique électronique : un grain de folie dans les sessions live de Culture Box et NouvOson

►►►Buzz, chatons et dollars, l’histoire des réseaux sociaux racontée sur les réseaux sociaux

►►►Le patrimoine, son avenir, aussi réel que virtuel

►►►I love transmedia, le festival de l’interactivité et la réalité virtuelle : découvrez le jeu S.E.N.S VR

►►►Notes On Blindness, devenez aveugle, faites l’expérience en VR

►►►Un robot à la place du présentateur de France Inter ?

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.