La chanteuse Marie Laforêt est morte en Suisse, samedi, à l'âge de 80 ans. Très en vogue à partir des années 1960, elle était à l'origine de tubes comme "Les vendanges de l'amour" ou "Il a neigé sur Yesterday", en hommage aux Beatles. Aussi comédienne, Marie Laforêt a notamment joué avec Delon et Belmondo.

Portrait de Marie Laforêt, en 1972.
Portrait de Marie Laforêt, en 1972. © AFP /

Elle avait fêté ses 80 ans début octobre. La chanteuse et actrice Marie Laforêt est décédée samedi à Génolier (Suisse), comme l'a annoncé sa famille, dimanche matin. Si elle a participé à plus d'une trentaine de films ; tourné avec de nombreux réalisateurs tels que Georges Lautner, Henri Verneuil, Michel Deville ou Jean-Pierre Mocky ; partagé l'affiche avec Alain Delon ("Plein Soleil" de René Clément, 1960) et Jean-Paul Belmondo, Marie Laforêt reste aussi et surtout connue pour ses nombreux tubes

35 millions d'albums vendus

Chanteuse très en vogue entre les années 1960 et 1980, elle a vendu plus de 35 millions d'albums au total. Elle renoncera à la scène en 1972 avant, petit à petit, d'arrêter d'enregistrer des disques pour se consacrer à l'écriture de chansons et à sa galerie d'art, en Suisse. Elle fait une apparition sur les planches en 2000 pour interpréter Maria Callas et se produit, en 2005, sur la scène du théâtre des Bouffes Parisiens pour "Marie chante Laforêt".  

Elle était une "grande, grande diva" mais aussi une "artiste jusqu'au bout des ongles" pour son ami l'animateur Laurent Ruquier, qui avait produit son dernier spectacle. "Que vous dire? Je l'aimais, je l'aime et je l'aimerai (...) De si beaux souvenirs avec Marie", a-t-il tweeté dimanche.

Des "Vendanges de l'Amour" aux Beatles

En 1964, sort le premier album de Marie Laforêt. C'est, avec, l'heure des premiers tubes : "Viens sur la montagne",  "Qu'est ce qui fait pleurer les filles" ou "Les Vendanges de l’amour". Sur cet album, elle réalise l'une des (nombreuses) reprises du titre de Bob Dylan, "Blowin’ in the Wind".

C'est ce troisième album, en 1967, qui comprend l'un des succès de Marie Laforêt, "Marie Douceur, Marie Colère", adaptation de "Paint It Black" des Rolling Stones. Une autre reprise, "La Voix du silence", est comprise dans ce disque : ce n'est autre que la version française de "The Sound of Silence" (Simon et Garfunkel). 

1968, la carrière de Marie Laforêt décolle. Sur l'album "Le Lit de Lola", le titre "Ivan, Boris et moi" est déjà un succès. Encore une adaptation : "Et si je t'aime", s'inspire de "Sunday Morning". 

Au début des années 1970, c'est l'heure des tubes : "Viens, viens",  et le mythique "Il a neigé sur Yesterday", en 1977. La chanson fait suite à la séparation des Beatles, quelques années plus tôt, et évoque de nombreux noms de chansons du groupe britannique. 

C'est en août 1977 que Marie Laforêt décide de s'installer en Suisse de renoncer aux enregistrements. "Ma carrière est de bric et de broc mais ma vie est remplie du début à la fin", assurait celle qui, mariée cinq fois, fut aussi actrice de théâtre, écrivain, antiquaire et commissaire-priseur. Née, de son vrai nom Maïténa Doumenach, en 1939, Marie Laforêt a eu deux enfants avec l'homme d'affaire Judas Azuelos, dont la réalisatrice Lisa Azuelos.

Écoutez notre playlist ⤵

Nous avons réuni une quinzaine de titres de la chanteuse, pour vous remémorer le souvenir de ses chansons. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.