Ce vendredi soir, France Inter diffuse la 34e cérémonie des Victoires de la Musique. Jeudi, la Seine Musicale à Boulogne-Billancourt s'animait déjà pour les répétitions d'une partie des artistes, dont Foé, nommé dans la catégorie "album révélation", avec grand orchestre et jeux de lumières.

La scène des Victoires de la Musique pendant les répétitions de Foé
La scène des Victoires de la Musique pendant les répétitions de Foé © Radio France / Julien Baldacchino

La Seine Musicale, à Boulogne-Billancourt, est une fourmilière. Cette salle de spectacle, conçue aussi bien pour accueillir des concerts classiques dans un grand auditorium, que des concerts pop dans une grande salle, mais aussi des répétitions, un orchestre en résidence, et même des commerces, est un dédale de couloirs et d'escaliers dans lequel même les équipes des Victoires de la Musique ont du mal à se repérer. "Les loges, c'est par où ?" entend-on régulièrement près de la lourde porte qui donne accès au plateau de la cérémonie. 

Foé en pleine session "live", dans un studio vidéo monté dans les loges de la Seine Musicale
Foé en pleine session "live", dans un studio vidéo monté dans les loges de la Seine Musicale © Radio France / JB

Au troisième étage, une loge a été transformée en studio de tournage pour la plate-forme musicale Deezer, l'un des partenaires de la cérémonie. Une partie des artistes a ajouté à son planning une session "live", diffusée en direct sur les réseaux sociaux : Eddy de Pretto, Etienne Daho, Louane, Jeanne Added, ou encore Foé, que l'on retrouve deux semaines après l'avoir rencontré en pleine préparation de sa scénographie pour la cérémonie. "J'ai pas mal enchaîné entre les concerts et les promotions. C'est intense, mais on arrive bientôt au bout de cette aventure", explique le Toulousain de 20 ans, nommé dans la catégorie "album révélation". 

Entre cette session et sa répétition, Foé a tout juste le temps de passer s'installer, avec son équipe, en loge. "On va répéter la chanson pour demain", explique-t-il. "Comme il y a beaucoup de groupes, tout ne se fait pas le jour même. Les répétitions commencent la veille, voire l'avant-veille. Avant les Victoires, ce sont beaucoup de préparations, d'interviews, et d'attente", explique-t-il, alors que ses répétitions sont décalées de plusieurs dizaines de minutes, les artistes précédent ayant passé plus de temps que prévu sur le plateau.

"La cerise sur le gâteau"

Sur l'immense scène habillée de lumières et d'écrans vidéo, une partie des artistes qui se produiront vendredi soir sur France 2, France Inter et France Bleu sont déjà en train de répéter leurs prestations. Des coulisses, on entend un hommage à Michel Legrand, puis le générique de la cérémonie, et, successivement, Louane, Vanessa Paradis et Arthur H. L'orchestre des Victoires, perché sur une estrade dissimulée par un grand rideau en forme d'écran triangulaire, et dirigé par Paul Rouger, répète avec eux. "C'est un peu la cerise sur le gâteau pour la plupart des artistes, parce qu'ils n'ont pas l'habitude", note le chef d'orchestre. "Mais tous s'intègrent très vite car ce sont de très bons musiciens". 

La scène des Victoires, vue côté coulisses
La scène des Victoires, vue côté coulisses © Radio France / JB

Foé a lui-même proposé un arrangement de cordes pour l'orchestre : "Un arrangeur a travaillé avec lui, et a fait l'arrangement que nous allons jouer pour les Victoires, et qui est un arrangement spécifique pour l'émission", explique Paul Rouger. "Le jour des premières répétitions [mardi dernier, ndlr], il y a eu quelques petits ajustements à faire, car tant qu'on ne répète pas vraiment ensemble, on ne sait jamais comment ça va rendre", ajoute Foé. 

Un prime-time et un tremplin

Ce jeudi, viennent s'ajouter les réglages des lumières et la réalisation télévisée. On découvre alors, sur les écrans géants, la silhouette du chanteur issue du tournage auquel nous avons assisté il y a deux semaines. Sur les refrains de Nuria, la chanson qu'il va porter sur scène, son double à l'écran semble s'envoler, se distordre. Puis apparaît l'orchestre, habillé par des dizaines de rayons lumineux. Sur les écrans de contrôle, l'équipe de Foé contemple le résultat tel qu'il sera visible vendredi soir à la télévision. 

À l'instar de Foé, Angèle et Roni Alter qui sont les deux autres artistes concurrentes de la catégorie "album révélation", ainsi que Thérapie Taxi, Tim Dup et Clara Luciani (en catégorie "révélation scène") auront droit à une prestation en live. Pour certains et certaines d'entre eux, c'est une première en prime-time. Et pour chacun de ces artistes, outre la possibilité de remporter un trophée, la soirée des Victoires, dont les scores d'audience ont repris la pente ascendante ces dernières années, représentera un tremplin considérable.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.