56 lettres d’Einstein sont en vente à Londres. Elles abordent la physique, ses recherches sur la relativité, la politique et sa vie privée. Mais que valent les missives de génies ?

 L'un des courriers d'Einstein à son vieil ami Michele Besso vendus par Christie's
L'un des courriers d'Einstein à son vieil ami Michele Besso vendus par Christie's © Radio France / Capture d'écran/ Christie's

Ces lettres et écrits sont visibles chez Christie's du 6 au 13 juillet. La dernière fois que des documents manuscrits du célèbre physicien ont été vendus c'était à Jérusalem en juin. La lettre la plus chère a été achetée pour 75 000 euros. Einstein y notait que ""si Dieu a créé le monde, son principal souci n'était certainement pas de nous le rendre compréhensible facilement".

Au-delà de leur seule valeur marchande, que vaut aujourd'hui une lettre écrite par un géant de la littérature ou un grand génie de la science ?

Les lettres, les manuscrits et toutes les autres formes de documents écrits n'ont pas de cote officielle. Leur valorisation ne dépend que de l'intérêt que d'éventuels acquéreurs portent à ce type d'œuvre. La fiscalité est la même que celle des œuvres d’art, mais le marché est réputé très aléatoire et plutôt risqué.

Pédagogie épistolaire

Les lettres d'Einstein sur deslettres.fr
Les lettres d'Einstein sur deslettres.fr © Radio France

Pour Morgane Ortin, la créatrice du site Deslettres.fr, qui publie régulièrement des lettres de grands romanciers, philosophes ou scientifiques, comme Albert Einstein, une lettre est moins intimidante qu’un corpus littéraire et scientifique.

Pour nous, c’est un moyen de démocratiser la littérature, de permettre à tous d’accéder à la lecture, avec un medium facile d’accès. Car la lettre, même écrite par un monstre sacré, rend son auteur plus humain.

Ces lettres, explique Morgane Ortin, on les trouve dans des ouvrages, en bibliothèque le plus souvent. "Elles sont déjà publiées, souvent libres de droit", ce qui facilite leur publication. D'autant que sur Deslettres.fr, on les lit gratuitement, avec des éléments de contexte.

Amour toujours (ou presque)

"Pour Einstein, explique Morgane Ortin, nous avons par exemple une correspondance avec Freud, du début des années 30, dans laquelle Einstein demande à Freud :Existe t-il une possibilité de diriger le développement psychique de l’homme de manière à le rendre armé contre les psychoses de haine et de destruction ?"

Capture d'écran deslettres.fr
Capture d'écran deslettres.fr © Radio France

Mais qu'on ne s'y trompe pas : avec Einstein, on reste néanmoins bien loin des "blockbusters" du site, "incontestablement, les lettres d'amour", précise la créatrice de Deslettres.fr.

Réécoutez

► Le festival des correspondances à Grignan

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.