Les anges au plafond
Les anges au plafond © radio-france / Vincent Muteau

La 18ème édition de cette biennale de Charleville-Mézières est le plus grand rendez-vous international consacré aux théâtres de marionnettes. 580 représentations. 100 compagnies venues de 25 pays.

Deux invités sont à l'honneur de cette édition: la compagnie française "Les Anges au Plafond " et le Brésilien Duda Paiva, danseur de formation, dont le style mélange danse contemporaine et manipulation. Les Anges au Plafond » propose une rétrospective de ses spectacles qui vont bien au-delà des formes traditionnelles de la marionnette.

Dans "Les Nuits polaires" on pénètre dans un conte situé au Groenland. Le marionnettiste Brice Berthoud a reconstitué pour l'occasion un igloo surchauffé. Cette compagnie frnaçaise qui a été fondée en 2000 déborde d’imagination. Elle va bien au-delà de la simple marionnette. Pour raconter la correspondance de Camille Claudel, Camille Trouvé utilise le papier comme simple matériau.

Le papier est une matière pauvre que l'on trouve partout et que l'on peut travailler de différentes manières. Elle est à la fois forte et fragile comme le sont nos personnages. Elle se déchire, elle se froisse. Et la force du plis donne la technique du "pop up" ces livres qui font surgir des formes en deux dimensions et qui nous permettent de créer des personnages avec ce langage.

Les mots de Camille Claudel, sa correspondance restée sans réponse pendant ses 30 ans d’internement en hôpital psychiatrique font de ce spectacle un portrait déchirant de cet artiste de génie.

Mots-clés :
Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.