Des acteurs professionnels et acteurs amateurs se partagent la distribution de « La parabole des papillons », dernière création de la Compagnie Mises en Scène dirigée par Michèle Addala qui a été invitée par le Festival d’Avignon pour ouvrir la 67ème édition.

C’est dans l’Entrepôt, niché derrière la gare centrale d’Avignon, que Michèle Addala a installé en 2002 sa compagnie. Depuis trente ans elle travaille avec les habitants des quartiers d’Avignon (Monclar, Champfleury). Elle remplit une mission à la fois culturelle et sociale . Hortense Archambault et Vincent Baudriller, les deux directeurs du Festival, apprécient son travail et lui ont proposé de créer un spectacle. Ce projet fait sens dans une programmation où les questions de la démocratisation culturelle et de la place de l’artiste sont au cœur du projet artistique.

Michèle Addala
Michèle Addala © Radio France / Mardjane Chémirani
La Parabole des papillons fait référence à un texte persan du XIIème siècle. Un groupe de papillons se questionne sur la nature fascinante de la bougie. Alors cette parabole, c’est quoi exactement ? Réponse conjointe de Gilles Robic, dramaturge du spectacle et Michèle Addala
**Au départ du projet, il y a des ateliers de paroles de femmes** . Autour d'une table, sur une scène ou dans une caravane, elles ont échangé des mots et des histoires. Puis sont venus se greffer la poète Valérie Rouzeau et l'écrivain Jean Cagnard. Ils ont traduit dramatiquement leurs paroles pour composer cette œuvre commune mêlant parole brute et poésie. Tout ceci donne un matériau théâtral mis en scène par Michèle Addala qui aborde cette création avec fougue et passion.
Des chansons émaillent le spectacle
Michèle Addala est entourée de comédiens professionnels, de musiciens comme le steppeur Cheikh Sall, et tout cela sous le regard extérieur du dramaturge Gilles Robic qui a ses côtés est chargé de mettre sur le même pied d’égalité les amateurs et les professionnels.
**Michèle Addala défend la démocratisation du théâtre** . Elle estime que la culture devrait être gratuite. _« Quand on n’a pas de quoi vivre, on ne va pas se payer une place de théâtre_ » dit-elle. Alors elle a proposé que ce spectacle soit gratuit. Les spectateurs doivent juste au préalable retirer des billets du Cloître Saint-Louis. [La Parabole des papillons est présentée du 5 au 9 juillet à 16h dans l’auditorium du Grand Avignon au Pontet.](http://www.festival-avignon.com/fr/Spectacle/3467) Ensuite la compagnie Mises en Scène retournera à son travail sur le terrain dans les quartiers en espérant pouvoir continuer longtemps. La situation financière de la compagnie n’est pas assurée pour l’avenir et Michèle Addala va devoir continuer à se battre avec les collectivités locales une fois les projecteurs du Festival éteints.
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.