Edmonde Charles-Roux
Edmonde Charles-Roux © MaxPPP

Infirmière au cours du conflit, engagée en résistance, elle devient journaliste à la sortie de la guerre.

Elle intègre tout d'abord la rédaction d'un hebdomadaire qui vient de naitre : Elle . Elle y reste deux ans avant de rejoindre l'édition française du magazine Vogue en tant que courriériste, et en devient la rédactrice en chef en 1954. Sa direction marquera une profonde rupture dans le contenu et la mise en page du magazine.Elle ouvre les pages du magasine aux écrivains, photographes, artistes ou encore à des créateurs. En alliant prêt-à-porter et Pop Art, Edmonde Charles-Roux ne traite la mode qu'en la mettant en relation étroite avec toute autre forme de création. Elle quitte l'édition française de Vogue en 1966 dans un souffle de scandale, après avoir voulu imposer une femme de couleur en couverture du magazine.

oublier palerme
oublier palerme ©

Cette même année, elle publie Oublier Palerme et se voit décerner le Prix Goncourt .

Roman de l'exil, où une jeune sicilienne immigrée à New York devient rédactrice pour un magasine féminin de luxe. l'auteur y décrit la nostalgie du pays, le traumatisme des bombardements et le début d'une drôle de guerre, celle d'une opinion publique à conquérir, bec et ongles.Ecoutez Guillaume Gallienne en lire un extrait

Le livre sera adapté au cinéma en 1989 par Francesco Rosi.

Edmonde Charles-Roux connaît par la suite une carrière littéraire marquée notamment par Elle Adrienne , roman paru en 1971, L'Irrégulière, sur Coco Chanel, paru en 1974, et la biographie d'Isabelle Eberhardt en deux tomes, Un désir d'Orien t et Nomade j'étais , parus en 1988 et 1995 respectivement.Edmonde Charles-Roux est aussi connue pour la publication de ses récits-photo sur la vie de Gaston Defferre, qu'elle avait épousé en 1973, (L'Homme de Marseille en 2001), ou de celle de Coco Chanel (Temps Chanel en 2004).Enfin, elle signe les livrets de plusieurs ballets de Roland Petit parmi lesquels Le Guépard etNana .Membre de l'académie Goncourt depuis 1983, elle en était devenu la présidente de 2002 à 2014 (le prix 2013 est le dernier attribué sous sa présidence). Elle était toujours membre de l'académie, mais avait cédé la présidence à Bernard Pivot.

►►►POUR ALLER + LOIN

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.