Ascenseur pour l'échafaud, Jules et Jim, la Mariée était en noir, les Valseuses, Nikita... Monstre sacré du cinéma français, Jeanne Moreau s'est éteinte. Elle avait 89 ans.

Jeanne Moreau
Jeanne Moreau © Getty

Après des cours de théâtre, suivis à l'insu de ses parents, Jeanne Moreau débute au Festival d'Avignon de 1947 dans La terrasse de midi. Elle entre à la Comédie Française qu'elle quitte pour suivre Jean Vilar au TNP.

Au cinéma, après des petits rôles, deux films de Louis Malle : Ascenseur pour l'échafaud en 1957 et Les Amants en 1958, la révèlent au grand public. Cette même année, c'est à Cannes qu'elle croise François Truffaut. Rencontre déterminante. Il prépare alors Jules et Jim, elle sera sa Catherine. Le tournage n'aura cependant lieu que 2 ans plus tard. Avant cela, elle fera une petite apparition dans les 400 coups. Il se retrouveront une nouvelle fois en 1967 pour La mariée était en noir.

Les années 60 sont marquées par des choix exigeants, Michelangelo Antonioni lui confie le premier rôle de La Nuit aux côtés de Marcello Mastroianni et de Monica Vitti. Eva de Joseph Losey, Le Procès d'Orson Welles et La Baie des Anges de Jacques Demy confirment sa réputation de comédienne prête à mettre son talent au service d'œuvres ambitieuses et de metteurs en scène audacieux.

Le film Moderato cantabile, d'après Duras, vaut à Jeanne Moreau le prix d'Interprétation au Festival de Cannes 1960.

Depuis, elle n'a cessé d'être sollicitée par de grands réalisateurs : Luis Buñuel (Le Journal d'une femme de chambre), Tony Richardson (Mademoiselle, Le Marin de Gibraltar) Bertrand Blier (Les Valseuses), Elia Kazan (Le Dernier Nabab), André Téchiné (Souvenirs d'en France), Rainer Werner Fassbinder (Querelle), Michel Deville (Le Paltoquet), Theo Angelopoulos (Le Pas suspendu de la cigogne), Wim Wenders (Jusqu'au bout du monde, Par delà les nuages co-réalisé avec Antonioni) ou plus récemment Amos Gitaï (Désengagement, Plus tard tu comprendras).

Au chapitre des récompenses, sa performance dans La Vieille qui marchait dans la mer de Laurent Heynemann, est saluée par le César de la Meilleure actrice en 1992.

►►► A SUIVRE | Une édition spéciale du journal de 13h présentée par Yves Decaens

La chanson

Dans Jules et Jim, elle chante Le tourbillon de la vie avec Serge Rezvani à la guitare. Le producteur Jacques Canetti décide de sortir la bande originale du film. Le succès est immédiat. Sa carrière en tant que chanteuse démarre avec deux albums originaux de Serge Rezvani (alias Cyrus Bassiak) en 1963 et 1967, dont le fameux J'ai la mémoire qui flanche et Tout morose. Suivront d'autres albums dont, en 1981, l'album sur des textes du poète belge Norge (Le nombril, Pas bien, etc), toujours enregistré par Jacques Canetti.

En 2011 elle avait chanté en duo avec Christian Olivier le single Emma, qu'on retrouve à l'album L'an Demain des Tête Raides.

Elle fut la première femme à entrer à l'Académie des Beaux-arts en 2001.

Toujours passionnée par son art, elle avait créé en 2005, en marge du festival Premiers Plans d'Angers, les Ateliers d'Angers pour permettre à de jeunes réalisateurs de tourner leur premier long métrage.

Jeanne Moreau sur France Inter

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.