L’art du pays dogon du Mali est l’un des plus connus parmi les œuvres issues des cultures d’Afrique.

Outre les chefs-d’œuvre qui ont fait la renommée de l’art dogon , l’exposition présente des pièces cultuelles, ou même d’usage quotidien, qui évoquent les préoccupations métaphysiques et esthétiques des populations les ayant produites. Les typologies de ces objets, aux techniques virtuoses et variées, ont été rarement dévoilées en regard des grandes pièces de la statuaire.

Plus de dix siècles d’histoire des peuplements, des influences artistiques et culturelles sont ainsi parcourus à travers un rassemblement unique de près de 350 chefs-d’œuvre incontournables et pièces du quotidien inédites qui témoignent du peuplement progressif du pays dogon et de la richesse de sa diversité stylistique.

L’exposition créée au musée du quai Branly entend restituer toute la force de l’art de la sculpture telle que l’ont conçue les Dogon, qu’il s’agisse du bois ou du métal, de pièces imposantes ou de puissants objets de petite dimension. Hélène Leloup, commissaire d’exposition

Serpent, Collection particulière, fer
Serpent, Collection particulière, fer © musée du quai Branly, photo Hughes Dubois
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.