C'est un véritable phénomène mondial : la chanson sud-coréenne "Baby Shark" est entrée la semaine dernière dans le "Billboard", le classement américain des plus grosses ventes de disques. Mais à l'origine, il s'agit d'une simple comptine pour enfants devenue virale... et vue plus de 2,2 milliards de fois sur YouTube.

Un extrait de la vidéo "Baby Shark"
Un extrait de la vidéo "Baby Shark" © Capture d'écran YouTube

Imaginez. Le fond des océans, les fonds marins et leurs habitants, parmi lesquels une famille de Selachimorpha, plus connus sous le nom commun de "requin". On y compte un bébé, ses parents mais aussi ses grands parents. 

Et surtout, doo doo doo doo doo doo.

Voilà, en somme, ce dont parle l'un des phénomènes musicaux mondiaux du moment : Baby Shark. Une chanson sud-coréenne qui, après avoir été vue plus de 2,2 milliards de fois sur YouTube, vient de parvenir à se hisser à la 32e place du Billboard américain, l'équivalent de notre Top 50. Mais il y a un petit détail : Baby Shark est une comptine pour les tout-petits. A base de paroles simples, de "doo doo" (il y a 162 "doo" dans la chanson, on a compté), et d'une chorégraphie revenant à bouger ses doigts ou ses bras pour imiter la gueule du requin. 

Postée en 2016 sur la chaîne YouTube du label Pingfong (spécialisé dans les contenus éducatifs), cette vidéo a été traduite dans plusieurs langues, mais il lui a fallu près de deux ans pour quitter la Corée du Sud et atteindre les États-Unis. Deux facteurs ont conduit à son immense popularité outre-altantique : sa reprise par des groupes de K-Pop (la pop coréenne) comme Mamamoo d'une part, et son utilisation dans l'appli TikTok, très utilisée par les ados. 

Sans compter que chez sa cible principale (les tout petits), ce genre de vidéo, qui dure à peine deux minutes peut facilement être regardé en boucle. Le bébé requin (et ses "doo doo") s'est donc retrouvé propulsé parmi les 25 vidéos les plus vues de tout YouTube... mais encore loin derrière Luis Fonsi et son Despacito (5,89 milliards), ou Shape of You de Ed Sheeran (4,03 milliards). Et comme toute chanson adoptée par les internautes, celle-ci s'est vue déclinée dans tous les genres possibles et imaginables, de la version metal à la version quatuor à cordes en passant par la version "banda". 

Notre préférée reste celle-ci : une version grandiloquente comme sait en faire le show-business américain, sur le plateau du Late Show de James Corden, aux États-Unis. Oh, et nous avions oublié un détail : la mélodie de cette chanson est extrêmement entêtante. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.