Sur le chemin qui les a conduits jusqu'à la Lune le 21 juillet 1969, les trois astronautes de la Nasa Buzz Aldrin, Neil Armstrong et Michael Collins n'ont pas voyagé dans le silence de l'espace. Ils avaient avec eux une bande sonore fournie par l'agence spatiale.

En embarquant pour Apollo XI en juillet 1969, les trois astronautes avaient avec eux de la musique
En embarquant pour Apollo XI en juillet 1969, les trois astronautes avaient avec eux de la musique © AFP / NASA

Plus de trois jours de voyage de la Terre à la Lune, et autant pour le trajet retour... il faut les occuper. Dans la mission Apollo 11, les trois astronautes américains Buzz Aldrin, Neil Armstrong et Michael Collins ont pu le faire en musique. La petite histoire de ce vol légendaire rappelle que la NASA leur avait fourni une bande musicale pour accompagner leur vol spatial. 

La tradition remonte alors à 1963 : sur une idée du producteur Mickey Kapp, un proche de plusieurs astronautes (mort le 11 juin dernier), la NASA accepte l'idée que chaque vol soit accompagné par une "mixtape", une cassette audio rassemblant les morceaux préférés de chaque participant aux missions. Ça tombait bien : les astronautes pouvaient profiter d'un enregistreur qui leur était fourni, sorte de gros baladeur, pour les écouter.

Que pouvait-on donc entendre sur la mixtape de Apollo 11 ? La liste exacte des titres reste inconnue, mais dans une interview publiée fin 2018 dans le magazine américain Vanity Fair, Mickey Kapp était revenu sur les choix des deux hommes qui ont mis le pied sur la Lune. A commencer par Buzz Aldrin, qui avait choisi une sélection de titres de variétés à la mode à l'époque, comme "People" de Barbra Streisand (issue de "Funny Girl") ou "Galveston" de Glen Campbell.

Rien de très rock, mais des titres classiques pour l'époque. Il avait également choisi le titre "Mother Country", qui a été réutilisé des années plus tard dans un documentaire justement consacré à la mission Apollo 11. Il est interprété par John Stewart. Buzz Aldrin avait aussi choisi une reprise du titre "Everyday People", interprétée par Peggy Lee.

Et Neil Armstrong ? L'astronaute connu pour son "petit pas pour l'homme mais grand pas pour l'humanité" avait fait un choix plus précis : il avait demandé à ce que soit copiée sur la cassette un album entier, intitulé "Music Out of the Moon" ("La musique qui vient de la Lune"), un album de musique orchestrale accompagnée par un seul instrument électronique : le futuriste thérémine, qui a la particularité de produire du son sans jamais être touché par l'instrumentiste. 

Là aussi, le cinéma s'en est inspiré : dans la bande originale de son film "First Man", le réalisateur Damien Chazelle a notamment repris "Lunar rhapsody", extrait de cet album. 

Après Apollo 11, Mickey Kapp a continué à travailler avec la Nasa pour continuer à proposer des titres aux astronautes des missions spatiales américaines. La tradition s'est maintenue jusqu'à aujourd'hui : en juin dernier l'agence spatiale a lancé un appel en ligne pour proposer aux internautes de soumettre leurs titres en vue d'une prochaine mission vers la Lune... en 2024.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.