La maison d'édition Talents Hauts vient de lancer le premier roman d'une jeune autrice, Aylin Manço. "La dernière Marée" est un roman pour adolescents d'une grande qualité et Aylin Manço espère bien se faire une place dans un secteur dominé par les anglo-saxons.

La dernière marée est le premier roman pour ados d'Aylin Manço
La dernière marée est le premier roman pour ados d'Aylin Manço © Talents Hauts

Aylin Manço est ingénieure de formation, et à 25 ans elle a quitté son travail pour entrer dans un master de création littéraire au Havre, sous la direction de Laure Limongi. Incontestablement elle y a acquis de grandes qualités d'écriture et un sens poétique certain que l'on apprécie dans La dernière marée, son premier roman, publié par une maison d'édition indépendante Talents Hauts. 

Avec la littérature ado, Aylin se sent plus libre de mélanger les genres et les codes. La littérature ado c'est la littérature des premières fois, premier amour notamment, mais "là le personnage d'Elo vit un amour pour se libérer de sa famille et se confronte pour la première fois à la fragilité de ses parents.  De plus elle fait face à l'effondrement du monde, non pas comme une une héroïne. C'est une histoire très intime sur fond d'une catastrophe gigantesque", explique la jeune autrice. "La dernière marée est une légère extension du domaine du réel, je tenais vraiment à cela", ajoute-t-elle.

Un secteur en pleine explosion

Ce monde de la littérature pour adolescents et jeune adultes que la saga Harry Potter a réveillé, est l'un des plus dynamiques de la littérature jeunesse et jeunes adultes aujourd'hui. Il se taille une part du gâteau de près de 40 %, il a même son prix littéraire, le prix Vendredi, décerné en octobre 2018 à Nicolas de Crécy. Mais il est surtout dominé par les auteurs anglo-saxons comme Stephenie Meyer et sa saga Twilight ou John Green et ses Etoiles contraires. Coté français, on peut citer aussi les séries Mendelson et Les Étranges Sœurs Wilcox de Fabrice Colin. 

Venir se faire une place parmi eux est donc une entreprises osée et hasardeuse. Les ados représentent un lectorat fragile, avec des grands lecteurs toujours fidèles, mais de plus en plus de jeunes qui se détachent de la littérature au début du collège. 

"Quand on cible bien ça marche"

Tout cela n'est pas de nature à effrayer Aylin Manço, qui aborde ce défi "sans timidité". Aylin Manço compte bien sortir des conventions du genre. "Le fantastique n'est pas détectable au premier abord dans 'La dernière Marée', il ne s'agit pas d'une quête pour éviter une grande catastrophe. Les éléments naturels interagissent avec le caractère des personnages, la défaillance de la mère est mise en miroir avec le retrait de la marée", explique la jeune femme.

Avec ces ingrédients, elle espère donc d'imprimer un nouveau genre, et elle sait très bien que dans ce secteur en explosion, "il y a beaucoup d'auteurs qui se partagent le gâteau, et donc ce n'est pas le secteur où on est le mieux payer en droit d'auteurs."

La directrice éditoriale de Talents Hauts Laurence Faron estime que "ce n'est que par l'originalité que les nouveaux romans pour ados français arriveront à se faire une place." "Quand on cible bien, ça marche", affirme-t-elle. Maison d'édition engagée, féministe, Talents Hauts se félicite du précédent succès de Yann Fastier avec Le renard et la couronne, qui s'est vendu à quelques 5000 exemplaires, après 3 ré-impressions. Loin des scores de ventes d'un Harry Potter, mais avec une logique de longue durée sur les rayons des libraires.

ALLER PLUS LOIN ||

► Les meilleurs romans ados du moment sont aussi sur le site du Centre de Promotion du Livre Jeunesse

► Les chiffres de l'édition Jeunesse par le Syndicat National de l'Edition

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.