Les studios Warner Bros ont annoncé jeudi une nouvelle qui fait office de "séisme" dans le monde du cinéma : aux États-Unis, tous leurs films prévus en 2021 sortiront le même jour en salles et sur la plate-forme HBO Max.

HBO Max n'est pour l'heure pas disponible en France
HBO Max n'est pour l'heure pas disponible en France © AFP / Dogukan Keskinkilic / ANADOLU AGENCY /

C'est, pour l'analyste Jeff Bock, le "plus grand séisme que l'industrie du cinéma ait jamais connu" : en 2021, les studios Warner Bros diffuseront leurs films sur la plateforme de vidéo à la demande HBO Max, le même jour que leur sortie au cinéma. Une annonce faite jeudi par l'intermédiaire d'un communiqué de la PDG des studios hollywoodiens, Ann Sarnoff : 

"Nous vivons dans une période sans précédent, qui nécessite de faire preuve de créativité pour trouver des solutions."

Ce nouveau modèle avait été préfiguré par l'annonce de la sortie de "Wonder Woman 1984", le jour de Noël, en même temps dans les salles de cinéma et sur HBO Max. Mais les acteurs de l'industrie cinématographique ne s'attendaient pas à ce que cette expérimentation débouche aussi rapidement sur une application à tous les films des studios.

"Matrix 4" et "Dune" parmi les films concernés

Parmi les titres concernés, 17 au total, figurent plusieurs films très attendus, au premier rang desquels "Matrix 4" des sœurs Wachowski prévu pour décembre 2021, et "Dune" de Denis Villeneuve avec Timothée Chalamet, reporté à plusieurs reprises. Ces films resteront accessibles sur HBO Max un mois après leur sortie

La Warner semble avoir tiré les leçons des résultats mitigés du blockbuster "Tenet" de Christopher Nolan, le seul dont la sortie avait été maintenue à la fin de l'été, qui, mi-novembre, avait cumulé quelque 350 millions de dollars de recettes (bien loin, par exemple, de "The Dark Knight" du même réalisateur, qui avait recueilli près d'un milliard de dollars). 

"Personne plus que nous ne veut revoir des films sur grand écran", se justifie Ann Sarnoff. "Nous savons que les nouveaux contenus font vivre les projections dans les cinémas, mais nous devons prendre en compte le fait que la plupart des salles aux États-Unis vont probablement fonctionner avec une capacité réduite tout au long de 2021". Aux États-Unis, la plupart des salles de cinéma n'ont pas rouvert de toute l'année 2020.

Un rapprochement avec OCS en France ?

Pour l'heure, ce nouveau modèle est limité aux États-Unis, puisque la plateforme HBO Max n'est disponible que sur ce territoire. Mais vendredi, le directeur de la plateforme a annoncé qu'elle allait se déployer ailleurs dans le monde en 2021, avec une formule originale : plutôt que de lancer un nouveau service, elle va se baser sur les services qui diffusent déjà leurs programmes. En France, ce sont les chaînes OCS qui hébergent les contenus HBO : le service à la demande d'OCS pourrait donc adopter cette marque. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Reste à savoir comment l'entreprise s'adaptera au modèle français, où il est interdit de sortir en même temps un film au cinéma et sur un autre support. Aux États-Unis, il s'écoule en général 90 jours entre la sortie en salles et son exploitation sur d'autres supports, mais cela tient plus de la tradition que de la règlementation – qui plus est, en 2020, Universal et le principal réseau de cinémas américain ont signé un accord pour ramener ce délai à… 17 jours. En 2017, Netflix avait été confronté à ce problème en France avec le film "Okja", et avait finalement décidé de ne pas du tout sortir le long-métrage en salles.

Warner n'est pas le seul studio à avoir pris ses distances avec les salles de cinéma : Disney, qui a sorti Mulan sur Disney+ (qui débarque ce vendredi sur la plateforme en France) et s'apprête à faire de même le 25 décembre avec Soul, a annoncé une réorganisation interne pour se focaliser plus particulièrement sur la diffusion en streaming.