Eric Ruf
Eric Ruf © Radio France / Christophe Raynaud de Lage

On en sait un peu plus sur le projet d’Eric Ruf - nouvel administrateur de la Comédie-Française - qui lui a permis cet été d’emporter la mise sur Stéphane Braunschweig, le directeur du Théâtre de la Colline qui était le candidat d’Aurélie Filippetti. Il a de l’ambition pour la maison de Molière mais en aura-t-il les moyens ?

La Comédie-Française qui date de 1680 appartient à tout le monde, à pas seulement à Paris. Eric Ruf souhaite renouer avec les grandes tournées sur le territoire national et montrer le travail de la troupe au plus grand nombre. Il entend pour cela nouer des partenariats avec les Centres Dramatiques Nationaux et aussi avec le Festival d'Avignon et le Festival d’Automne à Paris.

J’ai l’ambition de faire venir et revenir de grands metteurs-en-scène étrangers et de grands maîtres français. Pour réussir à les faire venir sans argent, il faut nouer des partenariats avec des festivals historiques comme Avignon ou le festival d’automne à Paris. Cela fait vingt ans que la troupe n’a pas mis les pieds à Avignon et cette absence est criante. J’imagine qu’avec Olivier Py qui aime les grandes institutions, les troupes et les grandes œuvres on devrait pourvoir s’entendre.

Pour mener à bien ce programme, Eric Ruf a besoin d'une nouvelle salle, plus moderne pour s'adapter aux exigences du théâtre contemporain . Il va donc plaider cela auprès de la nouvelle Ministre de la Culture, Fleur Pellerin . Ce n’est pas certain qu'il puisse être entendu.

Le budget de la Culture se réduit comme peau de chagrin. La création de cette salle en ces temps de disette budgétaire pourrait faire grincer des dents car beaucoup d'autres directeurs de théâtre tirent la langue pour trouver de l'argent.

Mots-clés :
Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.