"Putain, putain, c'est vachement bien, nous sommes quand même, tous des Européens" chantait Arno en 1983 avec les T-Matic. La documentation de Radio France, la SACEM et le Printemps de Bourges vous proposent un parcours musical dans l'Union européenne.

Exposition au Printemps de Bourges de la documentation de Radio France
Exposition au Printemps de Bourges de la documentation de Radio France © Radio France / Romain Couturier / Virginie Vincienne

L'exposition

Découvrez l'exposition visuelle et sonore de la Documentation de Radio France, en collaboration avec la Sacem en partenariat avec le Printemps de Bourges du 16 au 21 avril, avec des vinyles, des livres, des archives,...

« Unie dans la diversité », la pertinence de la devise de l’UE se vérifie particulièrement dans le domaine musical, car si les pays et citoyens européens se sont rassemblés sur des valeurs et idéaux communs de paix et de prospérité, c’est bien la diversité extraordinaire de leurs cultures et de leurs musiques qui fait la richesse de l’Europe. 

A l’heure du Brexit et à l’orée des élections européennes, dans un climat marqué par la poussée des nationalismes, la Documentation de Radio France, à travers ses collections (disques, livres, articles de presse…), vous invite à un parcours musical sans frontières dans l’Union européenne, terre d’échange et de migration qui s’est nourrie de toutes les influences au cours de son histoire. 

André Dassary - La chanson de l’Europe (1958)

Avec un peu de brume venant de l’Angleterre, avec un peu de blé du pays du soleil, avec un peu de sang de l’Espagne en colère, on pourrait faire un arbre qui monterait au ciel. J’ajouterais peut-être une chanson de France que Paris donnerait en cadeau de Noël,
et nous danserions tous la nouvelle cadence d’un pays merveilleux au passé éternel 

La construction de l’Union européenne s’est faite en plusieurs étapes depuis la fin de la seconde guerre mondiale jusqu’à aujourd’hui. Des six pays fondateurs en 1957 (France, Allemagne, Belgique, Luxembourg, Pays-Bas, Italie), la communauté s’est agrandie peu à peu et compte aujourd’hui 28 Etats membres.

Cinq symboles sont associés à l’Union européenne 

La devise : Unie dans la diversité. Elle rappelle que les européens, avec toute leur diversité en matière de culture, traditions, langues, se sont rassemblés pour œuvrer pour la paix et la prospérité.

Le drapeau : constitué d’un cercle de 12 étoiles dorées sur fond bleu. Les étoiles symbolisent les idéaux d’unité, de solidarité et d’harmonie entre les peuples d’Europe.

L’hymne Européen : le thème musical de l’Ode à la joie extrait de la 9ème symphonie de Beethoven. Cet hymne évoque grâce au langage universel de la musique, les idéaux de liberté, de paix et de solidarité incarnés par l’Europe. (Re)découvrez un extrait du concert historique du 25 décembre 1989 qui réunissait les orchestres des pays alliés, sous la conduite de Leonard Bernstein, pour fêter la chute du mur de Berlin.

L’Euro : la monnaie unique mise en circulation en janvier 2002 et qui concerne 19 des 28 Etats de l’Union.

La journée de l’Europe : le 9 mai, date anniversaire de la déclaration de Robert Schuman ministre des affaires étrangères français qui, le 9 mai 1950 propose la création d’une communauté du charbon et de l’acier, premier pas vers l’Union Européenne.

L'Eurovision en vinyles
L'Eurovision en vinyles © Radio France / Romain Couturier / Virginie Vincienne

Chanter l'Europe

Alain Souchon - Vous êtes lents  (1986)

Vous êtes, lents, lents, lents,   
Dans vos vieilles godasses.   
Il serait, temps, temps, temps   
Que l'Europe se fasse.

Les chanteurs populaires français, de Tino Rossi à Alain Souchon en passant par Alain Bashung ou Jacques Dutronc, ont souvent chanté les espoirs, les attentes ou les doutes suscités par la construction Européenne, depuis la signature du traité de Bruxelles le 17 mars 1948 jusqu’à l'entrée en vigueur du traité de Lisbonne en 2009.

Crises économiques, politiques ou migratoires ont depuis mis à mal cette vision d’une Europe unie. Le Brexit, voté en 2016 au grand désespoir de Damon Albarn, est un exemple de ce changement. L’ancien chanteur de Blur en a fait le thème principal du dernier album de son collectif The Good The Bad and The Queen Merrie Land.

L'Europe en musique, une exposition à voir au Printemps de Bourges 2019
L'Europe en musique, une exposition à voir au Printemps de Bourges 2019 © Radio France / Romain Couturier / Virginie Vincienne

Au tournant des années 1980, la thématique d’une Europe indépendante et créative fut malgré tout développée par de nombreux groupes de rock européens désireux de s’affranchir du modèle américain.

Dans le sillage de groupes allemands comme Kraftwerk ou Can, et sous l'influence d’artistes précurseurs comme David Bowie et des vagues punk américaine et anglaise, ces groupes inventèrent une approche européenne d’un rock joué essentiellement sur des synthétiseurs, illustré par des pochettes de disques à l’esthétique influencée de courants artistiques comme le Bauhaus. 

Ils s'appelaient  The Stranglers, Simple Minds, Ultravox, TC Matic ou Marquis De Sade et chantaient tous leur propre vision d’une Europe moderne, libre et ouverte sur le monde.

Et les  villes européennes 

Jacques Brel - Amsterdam (1964)

Dans le port d'Amsterdam
Y a des marins qui chantent
Les rêves qui les hantent
Au large d'Amsterdam
Dans le port d'Amsterdam
Y a des marins qui dorment
Comme des oriflammes
Le long des berges mornes…

Amsterdam, Bruxelles, Barcelone, Berlin , Londres,  toutes ces villes sont des titres de chansons de Jacques Brel, Dick Annegarn, Yves Simon , Lou Reed ou The Clash qui évoquent avec fureur ou tendresse , répulsion ou passion, les plus grandes capitales et villes européennes. 

Au-delà des clichés habituels, ces villes sont le décor de chansons qui nous racontent des histoires d’amour et de trahison, peuplées de personnages romantiques et de perdants magnifiques qui se cherchent, parfois se trouvent, mais aussi s’égarent dans les dédales des rues de Venise, Paris ou Lisbonne.

L'Eurovision

Le Concours Eurovision de la chanson (Eurovision Song Contest) est l'événement annuel organisé par l'Union européenne de radio-télévision (l'UER) et ouvert à ses seuls membres actifs : diffuseurs, pays situés dans la Zone européenne de radiodiffusion ou en dehors, mais membres du Conseil de l'Europe ainsi que de l'Union internationale des télécommunications. Cette compétition musicale, diffusée en direct et en simultané par tous les diffuseurs participants est retransmise à la télévision (par câble et satellite), à la radio et sur Internet. Appelé plus communément Eurovision, il a été inventé par le directeur général de la télévision publique suisse, Marcel Bezençon, sur le modèle du Festival de Sanremo, créé peu de temps auparavant. Sa toute première édition a eu lieu le 24 mai 1956, à Lugano, en Suisse. Son thème d'ouverture, le prélude orchestral du Te Deum de Marc-Antoine Charpentier, son déroulement et sa procédure de vote se déroulent selon un schéma récurrent et des règles bien précises. L'Eurovision est devenue un véritable rituel annuel.

Les artistes d'origine européenne

Georges Moustaki - Le métèque (1969)

Avec ma gueule de métèque   
De Juif errant, de pâtre grec   
Et mes cheveux aux quatre vents…

Ainsi débute « Le métèque » dans laquelle Georges Moustaki évoque ses diverses origines (juive, égyptienne et grecque). La chanson française a depuis toujours été marquée par les vagues d’immigrations, avec des interprètes venant de toute l’Europe : Pierre Vassiliu naquit en Roumanie, Yves Montand en Italie, Jane Birkin en Angleterre, tandis que Michel Jonasz était de parents hongrois. Ces chanteurs et chanteuses, comme beaucoup d’autres, ont fait carrière en France et y ont connu un grand succès.

Erasmus musical

Serge Lama - Europe Babel (1992)

Europe Babel,
Europe ma belle,
Que tes langues, que tes langues toujours,
Que tes langues chantent des mots d'amour.

Avec les transformations de l’industrie phonographique dans les années 1950-1960, de nombreux labels décidèrent de traduire en langues étrangères leurs plus grands succès. Ce procédé permettait de mieux exporter en Europe ces chansons et d’allonger leur durée de vie. L’Eurovision a aussi beaucoup utilisé cette recette en adaptant dans chaque pays la chanson qui avait gagné le concours. 

On peut ainsi retrouver des adaptations de tous les « yéyé » comme Johnny Hallyday, Sylvie Vartan, France Gall, Michel Delpech ou d’autres comme Gilbert Bécaud, Joe Dassin et Lio. Les pays étrangers ont eux-aussi exporté leurs interprètes en France : Jane Birkin, Petula Clark, Nana Mouskouri ou Julio Iglesias. Ces échanges linguistiques ont quasiment disparu à la fin des années 1990, à l’exception de quelques clins d’œil comme le duo de The Divine Comedy et Valérie Lemercier ou celui de Blur avec Françoise Hardy. 

L’Europe des clichés 

Pascal Sevran - Les petits Français (1973)

Nous, les petits Français
Qu'on soit flic ou maçon
On aime le beaujolais
Les filles, l'accordéon […]   
Les Espagnols ont la passion
Des castagnettes, des corridas […]
Les Écossais comptent leurs sous
Avant de s'offrir un whisky

De nombreux clichés étaient véhiculés dans les chansons des années 1950 à 1980. Le français fainéant ne buvait que du vin, l’Allemand discipliné préférait la bière, l’espagnol se passionnait pour la corrida, l’italien mafieux était un séducteur et la petite anglaise fascinait par sa mini-jupe.

Souvent chantées sur un ton humoristique, certaines de ces paroles n’échapperaient probablement pas au scandale si elles étaient écrites aujourd’hui. Elles sont cependant le témoignage d’une époque où parler de son voisin avec irrévérence était courant dans la chanson francophone.

L’Europe métissée

Areski et Brigitte Fontaine – Les murailles (album L’Incendie 1974)

Jour après jour tu as chanté
Les chants qui abattent les murailles

Rencontre entre des genres, des cultures ou des époques, le métissage tient une place importante dans l’histoire de la musique. Avec l’accélération de la mondialisation depuis la fin de la seconde guerre mondiale, ce processus n’a fait que s’amplifier, et les musiciens de l’Union Européenne n’y ont pas échappé. L’Europe, terre d’immigration au lourd passé colonial, aux frontières mouvantes après chaque guerre, aux échanges commerciaux croissants, brasse et assimile. Instruments de musiques, langues, chants, rythmes ou danses, les voyages et les échanges se font rarement les mains vides. Ainsi, la musique métisse est devenue un des symboles forts de la diversité et de la richesse culturelle européenne. Les nouvelles technologies permettent aujourd’hui une explosion de l’offre musicale et un abolissement des frontières géographiques, facilitant les emprunts aux quatre coins du globe. Cette sélection de pochettes emblématiques présente des groupes ou artistes européens s’inspirant de traditions musicales éloignées. Un métissage qui peut parfois découler d’une double nationalité ou d’une simple fascination de l’artiste pour une culture étrangère.

L'Europe métissée : la playlist 1960 à 2000

L'Europe métissée : la playlist de 2000 à 2019

L'exposition

Découvrez l'exposition visuelle et sonore de la Documentation de Radio France, en collaboration avec la Sacem en partenariat avec le Printemps de Bourges du 16 au 21 avril, avec des vinyles, des livres, des archives,...

« Unie dans la diversité », la pertinence de la devise de l’UE se vérifie particulièrement dans le domaine musical, car si les pays et citoyens européens se sont rassemblés sur des valeurs et idéaux communs de paix et de prospérité, c’est bien la diversité extraordinaire de leurs cultures et de leurs musiques qui fait la richesse de l’Europe. 

A l’heure du Brexit et à l’orée des élections européennes, dans un climat marqué par la poussée des nationalismes, la Documentation de Radio France, à travers ses collections (disques, livres, articles de presse…), vous invite à un parcours musical sans frontières dans l’Union européenne, terre d’échange et de migration qui s’est nourrie de toutes les influences au cours de son histoire.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.