Diao Yinan a créé l’événement en 2014 à Berlin, remportant pour "Black Coal" l’Ours d’or du meilleur film et son acteur principal, Liao Fan, l’Ours d’argent du meilleur acteur. L'acteur et le réalisateur sont à nouveau réunis dans ce long métrage : "Le lac aux oies sauvages". En salle le 25 décembre.

Le lac aux oies sauvages
Le lac aux oies sauvages © Memento Films Distribution

Un chef de gang en quête de rédemption et une prostituée prête à tout pour recouvrer sa liberté se retrouvent au coeur d’une chasse à l’homme. Ensemble, ils décident de jouer une dernière fois avec leur destin.

Grand amateur d'oeuvre noire des années 40/50, Diao Yinan voulait absolument tourner un polar. Mais, ne trouvant pas l'histoire qu'il avait commencé suffisamment aboutie, il la met de côté et réalise Black Coal.

C'est alors que la presse relate une histoire qui ressemble beaucoup à celle qu'il avait imaginé : "Mon idée n'était plus une hypothèse littéraire, elle était passée dans la réalité. Je me suis mis à l'écriture du scénario, qui a duré deux ans, en veillant beaucoup à l'ancrage de l'histoire dans la réalité."

Un exemple relaté par le réalisateur : "une "Assemblée nationale des voleurs" s'est vraiment tenue à Wuhan (le premier port fluvial de Chine) en 2012, avec des délégués venus de tout le pays. Ils ont été dénoncés, et quand la police est arrivée, ils étaient en pleine répartition des territoires devant une carte de la ville ! Quand j'ai lu cette histoire, j'ai éclaté de rire et j'ai trouvé que ça ferait une scène formidable, satirique au possible."

Liao Fan
Liao Fan / Memento Films Distribution

A l'affiche du Lac aux oies sauvages, des comédiens professionnels : Hu Ge et Gwei Lun Mei qui ont dû apprendre le dialecte de Wuhan. Gwei Lun Mei, qui vient de Taïwan, a passé du temps à Wuhan pour s'imprégner de l'atmosphère locale. Quant à Liao Fan qui interprète le commandant de police, il est de la région, le dialecte lui est familier, et il est si naturel en policier qu'aucun des non-professionnels ne trouvait qu'il détonnait !

Diao Yinan a également fait appel à des non-professionnels à qui le réalisateur n'avait pas donné l'ensemble du scénario en main, juste le plan de travail du lendemain : "Je ne voulais pas qu'ils se "préparent", plutôt qu'ils marchent à l'intuition. Ils ont eu une influence décisive sur les comédiens professionnels, ils les ont amenés à eux, et non l'inverse."

Le lac aux oies sauvages a fait partie de la sélection officielle du dernier festival de Cannes. C'est le quatrième long métrages réalisé par Diao Yinan.

Le lac aux oies sauvages
Le lac aux oies sauvages / Memento Films Distribution
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.