Le réalisateur de "Fight Club", "Seven" ou "Gone Girl", après un petit détour par la série "Mindhunter", revient sur Netflix le 4 décembre avec un film de cinéma, une évocation en noir et blanc de l'âge d'or hollywoodienne. David Fincher y dirige Gary Oldman, Amanda Seyfried, Lily Collins et Charles Dance.

Lily Collins, Gary Oldman, Amanda Seyfried et Charles Dance
Lily Collins, Gary Oldman, Amanda Seyfried et Charles Dance © Nikolai Loveikis / NETFLIX

Mank retrace l'histoire de l'écriture de Citizen Kane réalisé par Orson Welles

Gary Oldman est Herman Mankiewicz, auteur d'American, première mouture de ce qui allait devenir Citizen Kane, considéré par beaucoup comme le plus grand film de tous les temps.

J'ai trouvé le scénario magnifique. Et je sais ce qu'il représente aux yeux de David

Mank était l'ami de la star Marion Davies (Amanda Seyfried) et avait rencontré son amant, William Randolph Hearst (Charles Dance), milliardaire et magnat de la presse influent dont le pouvoir et le comportement lui ont donné l'idée de ce scénario.

Ci-dessous, un deuxième extrait choisi par le réalisateur : 

Scénariste aguerri, Mankiewicz avait collaboré à toutes sortes de projets pour divers studios, des comédies des Marx Brothers au Magicien d'Oz. Mais c'était aussi un joueur invétéré doublé d'un alcoolique qui méprisait les gens de sa profession.

On découvre Mankiewicz en 1940, terré dans une modeste maison en plein désert californien. Engagé par Orson Welles (Tom Burke) pour écrire un scénario – sans aucune intervention du studio – , il sait qu'il joue sa dernière carte. Il accepte cette proposition pour l'argent. 

Mais tandis que le script prend forme – avec le soutien de la secrétaire Rita Alexander (Lily Collins) –, il s'investit de plus en plus dans le projet et se remémore ses anciens amis… et ennemis.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Scénariste dans les années 30, il s'est fâché avec les grands patrons de la MGM comme Louis B. Mayer (Arliss Howard) et Irving Thalberg (Ferdinand Kingsley), écœuré par leur mentalité de capitalistes égoïstes, tout en ayant besoin de leur argent… 

Herman est le grand frère de Joseph Mankiewicz, réalisateur, entre autre de All about Eve, La comtesse aux pieds nus ou Cléopatre.

Citizen Kane

David Fincher découvre le film d'Orson Welles, adolescent, en cours de cinéma au lycée, après avoir entendu son père Jack Fincher, journaliste indépendant et écrivain, lui en parler.

On évoquait ce film depuis si longtemps que je redoutais de le voir parce que j'avais peur d'être déçu. Mais j'ai été fasciné

Deux ou trois ans après avoir vu le film, Fincher lit Raising Kane, un essai polémique de la critique Pauline Kael où elle laissait entendre qu'Orson Welles n'aurait pas dû être crédité comme coscénariste étant donné qu'Herman Mankiewicz est le seul auteur du scénario. (Ses conclusions ont, par la suite, été fermement contestées par Peter Bogdanovich dans son article "The Kane Mutiny")

Lorsque son père prend sa retraite, au début des années 90, David Fincher l'encourage à se pencher sur l'histoire de Mankiewicz et de Welles et à l'écriture de Citizen Kane.

Je voulais parler du fait que lorsqu'on sait comment s'élabore un film, on est conscient de la nécessité d'une collaboration entre auteur et réalisateur

Le scénario connait plusieurs versions, jusqu'à la définitive en 1997. Cependant, personne n'accepte de financer un film en noir et blanc. Jack Fincher est décédé en 2003, mais son fils n'a jamais renoncé au projet. Plus de vingt ans après, lorsque Netflix lui a demandé ce qu'il souhaitait faire après la série policière Mindhunter, il n'avait qu'une réponse en tête.

Le scénario d'Américan
Le scénario d'Américan / Nikolai Loveikis / NETFLIX

Rendez-vous

  • David Fincher, invité de Boomerang le 2 décembre
  • Mank, à voir sur Netflix dès le 4 décembre