Radical, immersif, intense, pluriel, festif, EXIT propose 3 temps forts et 8 soirées pour suivre ou découvrir les artistes internationaux qui font bouger les lignes du spectacle vivant et des arts visuels aujourd'hui. Chaque soirée est composée de 2 à 5 spectacles et de Low Tech , une exposition présentée à tous les étages de la Maison des Arts.

France Inter au cœur du festival le mardi 13 mars avec

  • En direct, de 21h – 23h, Ouvert la nuit, Tania de Montaigne et Alexandre Héraud.

  • En direct pour bien terminer cette soirée, de 23h à 00h, Addictionsavec Laurence Pierre

Quelques installations et performances :

> Ei Wada - Braun tube jazz band festival

Un nom étrange pour une prestation scénique surprenante. En guise d’instrument de musique, Ei Wada utilise son corps et 14 vieux téléviseurs Braunreliés à des enregistreurs vidéo guidés par ordinateur.Le Japonais utilise les propriétés électromagnétiques de ces appareils pour transformer la lumière en son, le son en lumière, et développe une technique de jeu bluffante, basée sur le mime, utilisant ses mains et celles des spectateurs comme antennes . Un impressionnant orchestre de percussions, dont Ei Wada est le chef, et son corps l’outil.

Ei Wada - Hand
Ei Wada - Hand © Exit
Bart Hess - Echo
Bart Hess - Echo © Bart Hess

> Barth Hess - Liquified

Bart Hess explore de multiples champs artistiques combinant travaux sur la matière, animation et photographie. Il utilise de nouvelles textures de manière très innovante et semble ainsi accéder à de nouveaux mondes. Grâce à cette manière toute personnelle de travailler, son univers est reconnaissable au premier coup d’oeil. Internationalement reconnu, il a trouvé et créé son propre univers artistique, à travers des collaborations fameuses comme avec Lady Gaga ou le Palais de Tokyo, il a acquis une stature très indépendante dans le monde de la mode.

Créée en 2011 Liquified est une performance inspirée par le système de filtre du logiciel Photoshopqui permet d’obtenir un effet de liquéfaction des images . Liquified est une version post digitale vivante dans laquelle tout est liquide et en métamorphose permanente.Radical, non conventionnel, le designer hollandais Bart Hess repousse les marges du design et de la mode en allant jusqu’à remodeler le corps humain .

Présentation du festival par Matthieu Culleron

> Fabrice Murgia - Life : Reset / Chronique d'une ville épuisée

Fabrice Murgia se penche sur la solitude urbaine. Une jeune femme rentre chez elle du travail, épuisée et seule. Suivant une routine stricte, elle accomplit les rituels quotidiens qui l’aident à garder prise sur la vie et à oublier l’angoisse de la mort. Mais ce n’est pas suffisant ! La société requiert sa participation à la vie sociale et pour faire face à cette obligation, elle s’est créée une existence virtuelle. Elle découvre dans cette « second life » une existence plus riche que la réalité, jusqu’au point où le retour à cette réalité devient insupportable…Dans Chronique d’une ville épuisée, un mélange ingénieux de théâtre, d’art vidéo et de techniques 3D conduit à une fusion inquiétante entre le fantasme et la réalité. Soutenu par un paysage sonore de Yannick Franck, Fabrice Murgia crée une nouvelle fois un itinéraire à la lisière des gouffres de l’existence contemporaine. Sans parole.

Spectacle Exit, Fabrice Murgia - Life - reset. / chronique d'une ville épuisée
Spectacle Exit, Fabrice Murgia - Life - reset. / chronique d'une ville épuisée © Gregory Bohnenblust.

> L'exposition Low Tech

L’exposition Low Tech propose une vingtaine d’installations de 14 artistes et collectifs : une série d’innovations recréées avec les outils du passé, de l’invention bricolée, aux installations interactives en bois, l’exposition raconte la vitalité des dialogues et des métamorphoses constantes en opposant « low » et « high » technologies.Conçue ici comme un véritable parcours drôle et poétique, elle résulte de la friction entre artisanat, arts visuels et banalisation du numérique dans nos quotidiens. Une saisissante projection vers le futur…

> Verdensteatret - And all the questionmarks started to sing

Verdensteatret est un collectif basé à Oslo.Des artistes, d’horizons artistiques différents, créent installations, performances artistiques, concerts et autres oeuvres d’art connexes. L’une de leur caractéristique est qu’ils établissent le lien entre des technologies et des matériaux apparemment incompatibles.L’utilisation expérimentale de la technologie audiovisuelle dans un dialogue étroit avec des outils plus traditionnels et historiques aboutit à des oeuvres complexes, orchestrales ou spatiales en lien avec la composition musicale. Les oeuvres de Verdensteatret sont largement présentées à l’international.Compte tenu de la transdisciplinarité de leurs travaux, ils peuvent être naturellement exposés dans des lieux aussi divers que galeries, musées, théâtres ou festivals de musique contemporaine.Verdensteatret est soutenu par le Conseil des Arts Norvégien et d’autres fondations officielles d’art en Norvège.

Performance et expo Low tech, Verdensteatret
Performance et expo Low tech, Verdensteatret © Asle Nilsen

> Fur - Facebox

Le plus petit réseau social au monde. Des amis : combien en avez-vous ? Sur facebook, le «combien» semble être plus important que le «qui». Pour certains utilisateurs de facebook, le nombre d’amis est un indicateur de leur propre popularité. Mais comment pouvez-vous avoir une véritable relation avec des centaines d’amis ?C’est simplement impossible !

Expo Low tech, Fur - Facebox
Expo Low tech, Fur - Facebox © Fur

C’est l’heure du changement. Effacez votre compte facebook aujourd’hui, et passez sur facebox ! Avec facebox, c’est facile : en collant votre tête dans l’un de ces vieux écrans d’ordinateur - relique d’une culture de bureau presque perdue - vous plongerez dans la vraie vie et c’est plutôt simple, il n’y a que deux options : avoir un ami, ou aucun.Un ami. Si une autre personne vient, parlez-lui, partagez vos points communs, vos rêves, vos émotions et riez ensemble. Amusez-vous et ressentez la chaleur de parler à une personne réelle. La décoration facebook-like et la voix amicale aideront les geeks du réseau social à réactiver leurs compétences sociales.Aucun ami parce que personne ne vient. Ça vous donnera la chance unique de penser à vous-même et à pourquoi vous passez des heures et des jours sur facebook au lieu d’aller dans le monde réel et de rencontrer des amis en personne. Il n’est pas trop tard, Facebox vous aidera.

> Martin Messier - Sewing machines orchestra

S’inscrivant dans la continuité de ses recherches autour de l’objet, ayant signé des performances pour pupitres d’écoliers (Pencil project), vieux réveils-matin et machines à bruits, l’installation SEWING MACHINE ORCHESTRA est entièrement orchestrée par les sons acoustiques produits par de vieilles machines à coudre métamorphosées en instruments d’une acuité et d’une rapidité incroyables à l’aide de microcontrôleurs. La musique mécanique ainsi produite par ces engins antiques se révèle aussi fascinante qu’électrisante.

Expo Low tech, Martin Messier Sewing machines orchestra
Expo Low tech, Martin Messier Sewing machines orchestra © Alexis Bellavance

> Pierre-Laurent Cassière - Schizophone

Le Schizophone et le premier prototype des Casques de Désorientation . Ce projet initié en 2006 propose des prothèses acoustiques dénaturant l’écoute afin de révéler comment nos oreilles sont convoquées en permanence non seulement comme organes de communication mais également d’orientation. Les deux cônes focalisent sur les sons arrivant de chaque côté de l’auditeur, amplifiant et scindant la perception des oreilles gauche et droite. Le Schizophone crée un étrange effet stéréophonique et révèle une multitude de sons infimes, habituellement inouïs . Par la manière de se déplacer et l’adoption de postures d’écoute inhabituelles, l’usager du Schizophone modifie son attitude et son rapport à l’espace.

Expo Low tech - Schyzophone, PL Cassiere
Expo Low tech - Schyzophone, PL Cassiere © Pierre-Laurent Cassière
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.