Les crocodiles mea 1
Les crocodiles mea 1 © Le Lombard

Après l'annonce par la maire de Toulouse de ne pas ouvrir l'exposition des dessins de Thomas Mathieu dans le cadre de la lutte contre les violences faites aux femmes, une jeune femme a adressé au conseil municipal de Toulouse une lettre ouverte. Cette jeune femme qui souhaite restée anonyme a été victime d'un viol conjugal, et c'est entre autres à partir de témoignages comme le sien que le livreLes crocodiles a été écrit et dessiné.

Toulouse aurait pu ouvrir une exposition à partir des travaux du dessinateur Thomas Mathieu , et de son livre Les crocodiles (Editions Le Lombard). L'exposition a été jugée trop violente par la municipalité de Toulouse et n'aura donc pas lieu.

Lettre ouverte à Julie Escudier et à l’ensemble du Conseil municipal de Toulouse Métropole,

Très chère Julie Escudier, Je vous écris car je suis en colère.

Je viens d’apprendre votre décision d’interdire l’exposition des planches de Thomas Mathieu pour sa BD « Crocodiles » dans le square Charlles de Gaulle à Toulouse, à l’occasion de la journée internationale contre les violences faites aux femmes, ce 25 novembre. Je suis M., l’anonyme qui a fournit son témoignage de viol conjugal qui semble vous poser tant problème. Cette expérience traumatisante, que vous qualifiez de « vulgaire » et « immorale » est non seulement la mienne, mais c’est celle de millions de femmes....

Le témoignage que j’ai osé, rassemblant tout mon courage, apporter, a été relayé non seulement à travers le blog de

, mais aussi à travers le blogPolyvalence, en version écrite. ...

Nous disposons de très peu de témoignages de viols conjugaux, pourtant, chaque année, on estime à 40 000 le nombre de viols conjugaux. 50% des viols commis sur les femmes adultes sont des viols conjugaux. Les viols conjugaux représentent pourtant seulement 4% des viols jugés en cour d’assises. ....

Imposer le silence par la censure, c’est faire le jeu de l’ensemble des agresseurs....

Vous rouvrez une cicatrice douloureuse pour des milliers de femmes, et vous détournez d’un enjeu essentiel pour progresser vers une véritable égalité femme-homme. Le silence tue madame. Le silence c’est l’arme de notre agresseur, celle ci qu’il continue de nous imposer même lorsque les faits sont terminés. Garder le silence c’est rester dans la domination de l’agresseur. Imposer le silence par la censure, c’est faire le jeu de l’ensemble des agresseurs.

Lire la lettre ouverte sur le huffingtonpost.fr >

Les planches de l'exposition étaient issues du Projet Crododiles, Histoires de harcèlement et de sexisme ordinaire mises en bandes dessinées. Le projet existe aussi en librairie, il montre les pressions et agressions verbales ou physiques contre les femmes, et explique aussi les moyens de se défendre. Le ton est cru, à l'image de la réalité du harcèlement et des agressions. L'auteur lui-même concède qu'il ne mettrait pas son livre entre le mains de petits enfants.

Sur France 3 Aquitaine, l'élue UMP Julie Escudier considère que montrer les dessins de Thomas Mathieu, c"est montrer de la violence plutôt que de la combattre auprès des enfants et des adolescents."

A gauche, les élus estiment que c'est une pruderie qui n'a pas lieu d'être, au regard des 300 000 cas de violences dénombrées en France chaque année.

L'exposition, supposée montrer la réalité insupportable, est donc censurée.

Les crocodiles
Les crocodiles © Radio France
Les crocodiles mea 2
Les crocodiles mea 2 © Le Lombard

Violences faites aux femmes : les chiffres

Recueillir la parole des femmes >

Une femme décède tous les trois jours sous les coups de son compagnon en France. La violence à l'égard des femmes reste un fléau, avec des milliers de victimes, des taux de plaintes encore très bas et de lourdes conséquences sociales.En 2013, 121 femmes sont décédées, victimes de leur compagnon ou ex-compagnon. En outre, 86.000 femmes rapportent avoir été victimes de viol ou de tentative de viol et seulement 10% d'entre elles déposent plainte.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.