La Fondation Cartier pour l’art contemporain présente la plus vaste exposition jamais consacrée à l’œuvre et au militantisme de la grande photographe brésilienne Claudia Andujar.

Susi Korihana thëri au bain, pellicule infrarouge, Catrimani, Roraima, 1972 1974
Susi Korihana thëri au bain, pellicule infrarouge, Catrimani, Roraima, 1972 1974 © Claudia Andujar

Depuis les années 1970, Claudia Andujar a dédié sa vie à la photographie et à la défense des Yanomami, peuple amérindien parmi les plus importants de l’Amazonie brésilienne.

Je suis liée aux Indiens, à la terre, à la lutte première. Tout cela me touche profondément. Tout me semble essentiel. Peut-être ai-je toujours cherché la réponse au sens de la vie dans ce noyau fondamental. J’ai été poussée là-bas, dans la forêt amazonienne, pour cette raison. C’était instinctif. C’est moi que je cherchais. 

Claudia Andujar

Diapositives de la projection audiovisuelle 1989 2018
Diapositives de la projection audiovisuelle 1989 2018 / Claudia Andujar

Fruit de plusieurs années de recherche dans les archives de la photographe, cette exposition, conçue par Thyago Nogueira pour l’Instituto Moreira Salles au Brésil, présente son œuvre à travers plus de trois cents photographies en noir et blanc ou en couleur (dont un grand nombre d’inédits), une installation audiovisuelle ainsi que des dessins réalisés par des artistes yanomami et des documents historiques. 

Jeune Wakatha u thëri, victime de la rougeole, soigné par des chamans et des aides-soignants de la mission catholique Catrimani, Roraima, 1976
Jeune Wakatha u thëri, victime de la rougeole, soigné par des chamans et des aides-soignants de la mission catholique Catrimani, Roraima, 1976 / Claudia Andujar
Pellicule infrarouge, Catrimani, Roraima, 1972-1976
Pellicule infrarouge, Catrimani, Roraima, 1972-1976 / Claudia Andujar

Reflétant les deux versants indissociables de sa démarche, l’un artistique, l’autre politique, elle révèle à la fois la contribution majeure de Claudia Andujar à l’art photographique et le rôle essentiel qu’elle a joué – et joue encore – en faveur de la défense des droits des Indiens Yanomami et de la forêt qu’ils habitent.

Catrimani, Roraima, 1972-1976
Catrimani, Roraima, 1972-1976 / Claudia Andujar
Maison collective proche de la mission catholique du rio Catrimani, Roraima, pellicule infrarouge 1976
Maison collective proche de la mission catholique du rio Catrimani, Roraima, pellicule infrarouge 1976 / Claudia Andujar

Son approche diffère nettement du style documentaire de ses contemporains. Les photographies prises à cette période montrent les diverses techniques qu’elle expérimente pour traduire ce qu’elle perçoit de l’expérience chamanique des Indiens Yanomami. En appliquant de la vaseline sur l’objectif de son appareil, en utilisant une pellicule infrarouge ou en jouant avec la lumière, elle crée des distorsions visuelles qui imprègnent ses images d’une certaine surréalité.

MARCADOS, 1981-1984
MARCADOS, 1981-1984 / Claudia Andujar

Claudia Andujar réalise également de nombreux portraits en noir et blanc à travers lesquels elle saisit la noblesse et la dignité des Yanomami. Elle privilégie les plans resserrés de visages ou de fragments de corps, et crée des effets de clair-obscur pour instaurer un sentiment d’intimité et mettre en valeur, avec empathie, l’intériorité de ses sujets. Dans le même temps et afin de mieux comprendre leur culture, elle propose aux Yanomami de représenter eux-mêmes leur univers métaphysique en leur fournissant papier, stylos et feutres. Une sélection de ces dessins montrant des scènes mythologiques ou rituelles et des visions chamaniques est présentée dans l’exposition.

Yanomami sur le chantier de la route Perimetral Norte, Roraima, 1975
Yanomami sur le chantier de la route Perimetral Norte, Roraima, 1975 / Claudia Andujar

La Fondation Cartiera le plaisir d’annoncer la présence exceptionnelle de Claudia Andujar, Davi Kopenawa, Bruce Albert et Thyago Nogueira lors des événements d’ouverture de l’exposition.

  • Commissaire : Thyago Nogueira, assisté de Valentina Tong 
  • Conservatrice : Leanne Sacramone, assistée de Juliette Lecorne
  • Source Fondation Cartier
Bassin du Catrimani Etat de Roraima - Claudia Andujar
Bassin du Catrimani Etat de Roraima - Claudia Andujar / Carlo Zacquini 1974
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.