Pour son édition 2021, le Festival International de la bande dessinée se tient en deux parties. L’une en janvier et l’autre en juin. Le palmarès a été révélé vendredi 29 janvier le prix du meilleur album est décerné à la première BD de l'éditeur Sonatine.

Détail de la couverture de 'L'Accident de chasse' de David L. Carlson et Landis Blair
Détail de la couverture de 'L'Accident de chasse' de David L. Carlson et Landis Blair © Sonatine

Chris Ware, l’auteur américain de "Jimmy Corrigan" et "Building stories" Grand Prix d’Angoulême 2021

Fauve d’Or : "L’accident de chasse" de David L. Carlson et Landis et Blair    

Le chef-d'œuvre de la rentrée littéraire ! Chicago, fin des années 1950. Matt Rizzo, aveugle suite à un accident de chasse, vit seul avec son fils Charlie. Un jour, alors que Charlie est envoyé en prison, son père se voit obligé de révéler la vérité sur l'origine de sa cécité.     

L'histoire très fine aux multiples circonvolutions, hésite entre fait divers et drame familial sur la transmission, avant de se concentrer sur la vie carcérale, la mafia et l'amitié. Elle offre une subtile variation autour de la Divine Comédie de Dante. Basé sur un fait réel, le récit de David L. Carlson est sublimé par le dessin à la plume exceptionnel de Landis Blair inspiré par le grand Edward Gorey.    

L’Accident de chasse de Carlson et Blair est paru chez Sonatine 

Prix Goscinny : Loo Hui Phang pour Black-out avec Hugues Micol 

Derrière les paillettes, la maltraitance ancienne des Afro-Américains. Le duo publie un livre à l’histoire et au dessin vertigineux qui, tout en dénonçant l’intolérance vis-à -vis des minorités, nous promène dans le cinéma produit par les Etats-Unis.   

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Black Out de Loo Hui Phang avec Hugues Micol (Futuropolis)   

Fauve Patrimoine : "L’Eclaireur" de Lynd Ward 

Lynd Ward est américain. Il publie God’s man en 1929, la semaine du krach boursier. On est ici à l’avant-garde du roman graphique. Ses gravures sur bois nous emmènent dans des histoires intemporelles d’artistes prêts à vendre leur âme au diable, ou d'ouvrier rebelle. Les grands noms de la BD américaine se réclament tous de son travail. On n’ose imaginer la quantité de labeur qu’il a fallu à l’artiste pour nous sculpter ces histoires sans parole à la tonalité souvent sombre et crue. Epoustouflant.     

L’Eclaireur de Lynd Ward est paru chez Monsieur Toussaint Louverture    

Fauve Révélation : "Tanz !" de Maurane Mazars  

Détail d'une planche de "Tanz" de Maurane Mazars
Détail d'une planche de "Tanz" de Maurane Mazars / Le Lombard

Maurane Mazars est une jeune autrice française, ancienne élève de l'Ecole Estienne et qui a validé deux masters en Suisse. Sa première bande dessinée, Acouphènes, est publiée en 2015. Son projet de fin d'études à la Haute école des arts du Rhin porte sur un jeune danseur allemand à la fin des années 1950 et aborde les thèmes du racisme, de l'homosexualité, et de la "commercialisation" de la création. Le projet remporte en 2018 le prix Raymond-Leblanc de la jeune création et est publié par les éditions du Lombard en 2020 sous le titre Tanz !     

Fauve Série : "Paul à la maison" de Michel Rabagliati    

Paul à la maison ou la fin de vie et le deuil abordés avec autodérision. L’auteur québécois des aventures de Paul (Paul à Québec, Paul dans le Nord, Paul à la campagne…) Michel Rabagliati, n’en finit pas de se mettre à nu à travers son personnage. Ici, il aborde la fin de vie de sa mère, une femme pas très chaleureuse, mais qu’il a accompagnée jusqu’au bout, puis pleurée. Mais si le propos universel est triste, l’histoire toujours racontée de façon vivante, fait de ce 9e opus de Paul… une histoire universelle, touchante et très réussie. 

Paul à la maison, de Michel Rabagliati, est paru aux Editions de la Pastèque 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Paul à la maison, de Michel Rabagliati, est paru aux Editions de la Pastèque

Prix spécial du jury : "Dragman" de Steven Appleby    

« Les Super héros s’habillent en femme. Depuis qu’il a trouvé, adolescent, un bas de sa mère dans le sofa, August Crimp a découvert deux choses. La première est qu’il adore porter des vêtements féminins. La seconde est que lorsqu’il le fait, il devient capable de voler comme un super-héros ! Cette passion est contrariée par la peur du ridicule et de la réprobation générale. Si sa mère, puis sa femme venaient à l’apprendre, c’en serait fait de lui. Comment partager sa vie entre le rôle de bon père de famille et celui de super-héros quand tous vos pouvoirs tiennent au fait de vous travestir en femme ? Telle est la question. Le coming-out et la confession de cette passion très singulière produisent le roman graphique le plus étonnant, détonnant et délirant de l’année… »   

Dragman de Steven Appleby est paru chez Denoël    

Prix Audace : "La Mécanique du sage" de Gabrielle Piquet   

Un ovni BD ! Dans un dessin un peu rétro, l'autrice se moque de la quête très contemporaine du bonheur à travers le destin de Charles Hamilton. En perpétuelle recherche d'un gourou ou d'une ligne directrice pour sa vie, ce personnage va aller d'échec en échec. Ironique, très joliment dessiné, très plaisant à lire.   La Mécanique du sage de Gabrielle Piquet, est paru chez Atrabile  

Prix du public France Télévisions : Anaïs Nin, sur la mer des mensonges de Leonie Bischoff 

Détail de la couverture d'"Anaïs Nin sur la mer des mensonges"
Détail de la couverture d'"Anaïs Nin sur la mer des mensonges" / Casterman

De l’écrivaine américaine d’origine cubaine, on connait surtout les journaux et les écrits érotiques. La dessinatrice Léonie Bischoff nous invite à découvrir à travers une partie de sa vie en France, sa volonté de reconnaissance comme artiste, et l’évolution de ses désirs vers plus de liberté. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Anaïs Nin, sur la mer des mensonges de Leonie Bischoff chez Casterman 

Prix des lycéens : Peau d’homme d'Hubert et Zanzim 

Détail de la couverture de "Peau d'homme" d'Hubert et Zanzim
Détail de la couverture de "Peau d'homme" d'Hubert et Zanzim / Glénat

A la fin du Moyen-âge, Bianca, une demoiselle un peu naïve doit épouser Giovanni, un jeune homme que cela n’enchante guère. La jeune fille fait la découverte d’un costume qui lui permet de se transformer en homme. Déguisée en Lorenzo, elle va expérimenter son changement d’identité sexuelle… Et c’est travestie qu’elle va coucher avec son mari qui ne la reconnait pas… De là découle une série de quiproquos et de scènes cocasses. Certains l’aiment chaud ou Tootsie ne sont pas loin ! 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

_Peau d’homme d'_Hubert et Zanzim chez Glénat   

  • Fauve Polar SNCF : Ghost 111 d’Henri Scala, Marl Eacersall, Marion Mousse   
  • Prix Konishi : Miyako Slocombe, pour la traduction de Tokyo Tarareba Girls de Akiko Higashimura paru au Lézard Noir 
  • Prix de la BD alternative : KUTI, The Thick book of KUTI (Finlande) 
  • Prix Jeunesse 8-12 ans : Le club des amis de Sophie Guerrive chez 2024 
  • Prix Jeunesse 12-16 ans : Middlewest / Tome 1 – Anger, par Skottie Young et Jorge Corona, Traduit de l’américain par Julien Di Giacaomo, et paru chez Urban Comics             

ALLER PLUS LOIN 

Quelles bandes dessinées lire après Angoulême ?