L’Afrique est l’invitée d’honneur du 67ème Festival d’Avignon, la dernière dirigée par Vincent Baudriller et Hortense Archambault. Les metteurs en scène, Dieudonné Niangouna et Stanislas Nordey sont les deux artistes associés. Ils vont créer leur spectacle et ont largement contribué à l’élaboration de la programmation.

Festival d'Avignon © Kiripi Katembo Siku
Festival d'Avignon © Kiripi Katembo Siku © Radio France

Stanislas Nordey est venu la première fois au Festival en 1994 avec un adaptation remarquée de « Vole mon dragon » d'Hervé Guibert. Dieudonné Niangouna est l'une des figures du renouveau théâtral du continent noir africain. Directeur artistique de la compagnie Les Bruits de la rue, créée en 1997 à Brazzaville avec son frère Criss, il est également le fondateur du festival Mantsina sur scène, qui se tient en décembre dans la capitale congolaise. La présence de Dieudonné Niangouna va permettre au public de découvrir des compagnies africaines inconnues en France. « On a toujours essayé de faire un festival ouvert vers l’étranger à différents langages, à différentes formes esthétiques et à différentes cultures », explique le co-directeur Vincent Baudriller.

Chaque année on voyage dans des contrées différentes. On a beaucoup ouvert le Festival vers l’Europe de l’Est, vers le Proche-Orient, et cette année il nous semblait important de s’ouvrir à cette Afrique qui crée, qui bouge et qui invente.

La FabricA laissée en héritage !

Le Festival bénéficie d’une nouvelle salle, la FabricA, inaugurée vendredi soir par un spectacle gratuit du Groupe F à 22h30. La FabricA, nichée dans le quartier Monclar à l’extérieur des remparts, permettra aux artistes de répéter dans de bonnes conditions leurs spectacles, notamment ceux de la Cour d’honneur puisque la salle est de la même taille que le plateau de la Cour. La FabricA, véritable lieu de résidence avec dix-huit logements est sortie de terre en moins d’an, un exploit.

Vincent Baudriller et Hortense Archambault - © Ilka Kramer
Vincent Baudriller et Hortense Archambault - © Ilka Kramer © Radio France / Ilka Kramer

Pour fêter en fanfare leur dernier festival, Vincent Baudriller et Hortense Archambault ont invité les anciens artistes associés à présenter un spectacle pour un soir seulement à l’Opéra-Théâtre . « Ils viendront témoigner de la richesse et de leur engagement pour le Festival d’Avignon » explique Vincent Baudriller. Ces spectacles d’un soir risquent néanmoins de provoquer de nombreuses frustrations chez les spectateurs qui n’auront pas trouvé de billets et donnent un peu le sentiment de fêter en petit comité cette dernière édition. Thomas Ostermeier, Jan Fabre, Pippo Delbono, Josef Nadj, Frédéric Fisbach, Roméo Castellucci, Valérie Dréville viendront dire ainsi au revoir aux deux co-directeurs avant qu’Olivier Py et son équipe, déjà au travail, ne prenne la succession à partir du mois de septembre.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.