Après Hermann qui s'est vu décerner mercredi le Grand prix de la BD d'Angoulême, le Festival a dévoilé ce samedi la suite du palmarès de cette 43ème édition :

Affiche Angoulême 2016
Affiche Angoulême 2016 © Festival d'Angoulême 2016 / Katsuhiro Otomo

Après avoir dans un premier temps annoncé un faux palmarès, les organisateurs ont finalement primé«Ici» de Richard McGuire :

• Fauve d’Or – Prix du Meilleur Album

ICI de Richard McG uire (Gallimard)

L’idée est simple, le résultat est puissant. Ici le dernier livre de l’artiste éclectique Richard McGuire c’est la même pièce vue du même angle sur des centaines d’années de – 800 000 avant Jésus Christ à 2314.

L'idée lui en est venue en emménageant dans un nouvel appartement : "J’ai pensé aux gens qui avaient vécu dans ce lieu avant moi. J’ai regardé les murs, les coins d’une pièce. J’ai imaginé une ligne qui irait du centre, aux coins, avec le passé à un bout et le futur à un autre, et que peut-être je pourrais en faire une histoire."

Pozla au #FIBD2016
Pozla au #FIBD2016 © Radio France / Anne Douhaire

Fauve d’Angoulême – Prix Spécial du Jury

CARNET DE SANTE FOIREUSE de Pozla (Delcourt)

Ancien graffeur, fumeur et auteur de bandes dessinées (Monkey Bizness), Pozla est atteint de la maladie de Crohn. Après avoir mis des années à « poser un mot sur ses maux », il livre avec humour et sans fard un témoignage au plus près de ses moments difficiles passés à l’hôpital, en famille, au travail, laissant parfois son trait dériver avec bonheur vers l’expérimentation.

Mrs Marvel
Mrs Marvel © Panini

• Fauve d’Angoulême – Prix de la Série

MS. MARVEL TOME 1 de Gwendolyn Willow Wilson et Adrian Alphona (Panini)/

C'est un nouveau personnage qui débarque dans l'univers Marvel, en l'occurence une super héroïne de confession musulmanne. Kamala Khan, jeune fille de New Jersey, acquiert des super pouvoirs et va devoir aborder la vie autrement.

• Fauve d’Angoulême – Prix Révélation

 une étoile tranquille
une étoile tranquille © Rackham

UNE ETOILE TRANQUILLE PORTRAIT SENTIMENTAL DE PRIMO LEVI de Pietro Scarnera (Rackham)

Centrée sur l’œuvre de Levi, la bande dessinée de Pietro Scarnera se nourrit des photos et documents d’époque et se déroule suivant les anecdotes reportés par Levi lui-même dans ses livres et dans ses interviews. Scarnera parcourt l’œuvre de Levi depuis « Si c’est un homme » et jusqu’à « Les naufragés et les rescapés » et recompose les trois âmes de l’homme — témoin, chimiste et écrivain — dans un récit biographique d’une surprenante fraîcheur. En montrant sous un nouveau jour la complexe personnalité de Primo Levi, Une étoile tranquille est avant tout une invitation à découvrir ou redécouvrir son œuvre, une des plus emblématiques de la littérature du XXe siècle.

Cher pays de notre enfance
Cher pays de notre enfance © Radio France

• Le Fauve d’Angoulême – Prix du public Cultura

CHER PAYS DE NOTRE ENFANCE ENQUETE SUR LES ANNEES DE PLOMB DE LA Ve REPUBLIQUE d’Étienne Davodeau et Benoît Collombat (Futuropolis)

Benoit Collombat, journaliste à France Inter, a enquêté et exhumer les archives du SAC. Il passe en revue 47 assassinats politiques* en France sous les présidences de Georges Pompidou et Valéry Giscard d’Estaing ! Avec, en arrière plan, le rôle actif joué par le SAC, la milice gaulliste engagée alors dans une dérive sanglante. C’est une page noire de notre histoire soigneusement occultée, aujourd’hui encore.

Le juge Renaud tué à Lyon, le 3 juillet 1975 ou Robert Boulin, ministre du Travail du gouvernement de Raymond Barre dont l'assassinat est maquillé en suicide, sont les cas les plus tristement célèbres révélateurs de ces années de plomb.

• Le Fauve du polar SNCF

TUNGSTENE de Marcello Quintanilha (Çà et là) : un polar brésilien qui mêle scène d'action et moment plus intimiste.La critique de Sequencity (librairie Dessus de la pile) :

Tungstène
Tungstène © Ca et là

Tungstène est un polar survitaminé qui se passe en quelques heures sur une plage du Brésil. M. Ney est un militaire à la retraite qui a « tout vu, tout fait », et qui passe quotidiennement de longues heures au phare d’une plage de Salvador de Bahia où il tchatche avec qui veut bien l’écouter. Un jour, il va se révolter, car il aperçoit au large deux types en train de pécher à la dynamite (évidemment c'est complètement interdit). Mais les autorités sur place ne veulent pas intervenir car ce n’est pas de leur ressort. Il va alors prendre les choses en main, et demander de l’aide à une connaissance présente au phare qui connait un flic aux manières fortes. Ce récit est hyper bien ciselé, avec plein de flashbacks sur les protagonistes qui nous plongent dans le quotidien des favelas et de la pauvreté ambiante. Le dessin est bien réaliste (il avait dessiné la série 7 Balles Pour Oxford) et maîtrisé… Un très bon one shot aux multiples pirouettes.Lire un extrait ici >

• Le Fauve jeunesse

LE GRAND MECHANT RENARD de Benjamin Renner (Delcourt)

Après le dessin animé Ernest et Célestine , Benjamin Renner, signe un récit simple, drôle, et efficace.

Son petit renard est fort mal habile et se fait maltraiter par les poules.

On pense aux dessins animés de Tex Avery, mais aussi à Peyo, ou Franquin… influences revendiquées par l’auteur.

ALLER PLUS LOIN :

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.