Création, culture et lien social

Le Festival du Peu s’inscrit dans l’histoire récente de l’art contemporain de notre région avec de nombreuses spécificités. Situé à Bonson (vallée de l’Estéron, Alpes-Martimes) hors de l’agitation du littoral, il se singularise d’abord par son caractère d’événement populaire. Dès la création de cette manifestation en 2003, la population du village y a en effet été directement associée, sous le signe de la forme — modeste et géniale ? — imaginée par l’artiste Jean Mas. Le Peu a ainsi engrangé, au fil de neuf années d’existence, une succession d’expériences propres à reconsidérer la création en dehors des postures habituelles du milieu de l’art. Atypique dans son mode de présentation — une exposition prenant possession d’un village entier dans des espaces aussi bien convenus qu’inattendus — le festival l’est également par son organisation sous forme de comité, ainsi que par l’ouverture de sa programmation qui donne lieu à des exploitations thématiques variées — l'air, le mouvement, l'infini... Faisant appel à tous les modes d’expression, de l’art monumental à la performance, donnant à voir les productions d’artistes émergents comme celles de créateurs confirmés, le festival du Peu représente aujourd’hui une proposition unique dans le paysage artistique de la Côte d’Azur.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.