En quelques années et au fil de ses voyages au bout du monde, Vincent Munier s’impose comme l’un des plus grands photographes animaliers au monde. Chacune de ses photographies est empreinte d’un onirisme hypnotisant. Ours, hiboux, lynx, bœufs musqués, grues : mais celui qui hante ses rêves depuis l’enfance, celui qu’il n’a de cesse de chercher, repoussant à chacun de ses voyages le bout du monde, c’est le loup blanc arctique.

Mots-clés :
Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.