Embarquement pour l'île de Cythère - Watteau -
Embarquement pour l'île de Cythère - Watteau - © Musée du Louvre - RMN-GP

La fête galante et la pastorale sont à l'honneur au Louvre-Lens. Jusqu'au 29 février on y retrouve les décors champêtres, les marquises, les bergères, les beaux jeunes gens qui se font des confidences à l'ombre des bosquets. Tout un XVIIIe siècle qui aimait s'amuser sans frontières avec en muse Madame de Pompadour. Une exposition au nom évocateur : "Dansez, Embrassez qui vous voudrez."

La célèbre comptine donne le ton et c'est d'ailleurs la favorite de Louis XV, elle-même, qui écrit les paroles. Mais tableaux, théâtre ou chanson tout dans ce siècle est plein de double sens. Xavier Salmon commissaire de l'exposition :

Lorsque Madame de Pompadour indique que les lauriers sont coupés c’est tout simplement pour souligner que de maîtresse charnelle de Louis XV elle est devenue son amie. C’est pourquoi j’ai choisi cette comptine et ce titrepour montrer combien ce double langage nous conduit aux méandres du cœur

Les peintres Watteau, Lancret, Boucher nous parlent d'amour, de tendresse. Même les céramiques invitent au flirt et toute l'Europe loue la douceur d'aimer. Xavier Salmon :

__

Certes on considère que le règne de Louis XV a été un moment de perfection d’art français que ça été le summum du rayonnement de notre civilisation hors de nos frontières mais ce qui est intéressant c’est de voir comment en Europe les préoccupations étaient les mêmes

Ce bonheur de vivre n’aura qu’un temps mais au milieu de ces magnifiques et rares tableaux, costumes de théâtre et objets décoratifs, laissez-vous embarquer comme à Cythère au cœur de ce lumineux musée du Louvre-Lens.

►►► POUR ALLER + LOIN |Le site du Louvre-Lens

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.