Les chroniques hebdomadaires de François Morel sont rassemblées en un ouvrage, publié chez Denoël avec France Inter. Pour rire, jaune ou aux éclats, mais sans retenue.

François Morel
François Morel © Radio France / Christophe Abramowitz

Chaque vendredi sur France Inter, à 8h55, nous avons rendez-vous avec François Morel. Un rendez-vous pour rire comme le jour où il a rejoué les Deschiens avec Thomas Legrand (3615 terrorisme : le retour des Daechiens). Un rendez-vous pour s'indigner (Je suis Erri de Luca) . Un rendez-vous pour se souvenir, comme ce vendredi avec son refus de la mort de Jean Rochefort (Vous imagineriez la Mort avec un pantalon vert et des chaussettes rouges ?).
Le vendredi, grâce à lui, c'est le jour où on est ravi d'arriver un peu retard au travail, le jour où la culture reprend des couleurs, le jour où on est sûr de rire un peu.

Des chroniques qui s'écoutent, se regardent et désormais se lisent dans le receuil "Jamais la même chose". Une chronique de trois - quatre minutes, quelques pages pour ouvrir une fenêtre sur la vie, que l'on soit sur son canapé, un banc public, un bus bondé, un train désert ou simplement devant un café chaud.

Un recueil qu'un autre humoriste de France Inter, Guillaume Meurice, a préfacé. Il partage avec François Morel, outre les fauteuils des studios de France Inter, le même talent pour faire passer des messages essentiels par le biais de l'humour. "Sous les pavés, la plage" clamait-on en 1968. "Sous le rire, la rage" pourrait-on dire aujourd'hui.

Feuilletez la préface signée Guillaume Meurice ainsi que les premières pages de l"ouvrage :

Aller plus loin

Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.